Jean Fourcassié

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean Fourcassié
Naissance
Albi
Décès (à 68 ans)
Calella Drapeau de l'Espagne Espagne
Activité principale
Professeur de lettres classiques
Écrivain
Auteur
Langue d’écriture Français
Mouvement Pyrénéiste

Jean Fourcassié est un écrivain français né le à Albi (Tarn), mort le à Calella (Catalogne).

Biographie[modifier | modifier le code]

Licencié ès lettres, agrégé en lettres classiques, Jean Fourcassié a été professeur successivement à Saint-Étienne, Guéret, Tulle, Albi et Toulouse.

Sa spécialisation dans la littérature des Pyrénées le range aux côtés de la communauté des pyrénéistes.

Le Romantisme des Pyrénées, réédité en 1990 chez ESPER, Toulouse, constitue la pièce maîtresse de sa thèse de doctorat ès lettres soutenue en 1940.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Racine œuvres choisies, Paris, Hatier, 1915
  • Mémento d'histoire de la littérature française, Paris, Belin, 1923
  • Mémento d'histoire de la littérature latine, Paris, Belin, 1925
  • La Mort de l'Andorre, Bagnères-de-Bigorre, Ramond, 1932
  • Le Ski aux Pyrénées, in Revue Géographique des Pyrénées tome X, 1939
  • Le Romantisme et les Pyrénées, Paris, Gallimard, 1940
  • Stendhal juge de Toulouse, Annales de la Faculté des Lettres de Toulouse (A.F.L.T), 1951
  • La Grande Haine de Chateaubriand : M. de Villèle, A.F.L.T, 1953
  • Toulouse, une ville à l'époque romantique, Paris, Plon, 1953
  • Villèle, Paris, Fayard, 1954
  • Stendhal a menti, A.F.L.T, 1955

Liens externes[modifier | modifier le code]