Jean Fieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fieux (homonymie).
Jean Fieux
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 83 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinctions

Jean Fieux est un ingénieur français, né à Dompierre-sur-Mont, dans le Jura, le et mort le , à l'âge de 83 ans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Troisième des quatre enfants de Victor Eleonor Fieux (cultivateur) et de Caroline Eléna Monnier, il intègre en 1902 le centre de Cluny des Arts et Métiers dont il sortira diplômé pour occuper un premier emploi de dessinateur industriel. En 1906, il épouse Marie Michel-Schmidt dont il aura deux enfants, en 1917 et 1921.

Mobilisé en 1914 comme officier d'artillerie, il est rappelé en 1916 pour participer à la fabrication de moteurs d'avions. Après la guerre, en 1921 il travaille à Paris au siège de l'entreprise Schneider, qu'il ne quitte que pour prendre sa retraite. Ses intéressantes contributions scientifiques et techniques lui vaudront le grade de commandeur de la Légion d'honneur, le prix de la Marine, le prix Nessim-Habif en 1963 pour l'application des gyroscopes à la stabilisation des navires et le surnom d'homme aux 400 brevets.

Contributions scientifiques et techniques[modifier | modifier le code]

Jean Fieux élabore en 1910 une théorie de l'effet gyroscopique qui lui servira pour la mise au point d'un nouveau type de stabilisateur de roulis pour les navires présenté en 1927. Ses travaux seront également à l'origine de nombreuses autres contributions :

  • transmission gyroscopique à embrayage contrôlé,
  • conduites de tir gyroscopiques pour avion,
  • cannelures d'ogives,
  • stabilisateur gyroscopique pour caméra embarquée.

Dans un tout autre domaine, il travaille également à la mise au point des catapultes-freins pour avions embarqués et des freins d'appontage pour porte-avions, dont le principe est toujours utilisé.

Société[modifier | modifier le code]

Jean Fieux fut président de la Société des ingénieurs Arts et Métiers de 1946 à 1948, période au cours de laquelle il se consacre à la création d'une quatrième année d'étude commune à tous les centres de formations et à la construction de la Maison des Arts et Métiers à la cité universitaire de Paris.

Décorations[modifier | modifier le code]

Legion Honneur Commandeur ribbon.svg

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]