Jean Dybowski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dybowski.
Jean Dybowski
Jean Dybowski.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
MandresVoir et modifier les données sur Wikidata
Abréviation en botanique
J.Dyb.Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Autres informations
Distinctions
Officier de la Légion d'honneur
Médaille coloniale
Officier de l'ordre du Mérite agricole (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jean Thadée Emmanuel Dybowski est un ingénieur agricole et explorateur français, né le à Charonne (Paris) et mort le à Mandres (Seine).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est fils d'un officier polonais immigré en France en 1830, Joseph Dybowski, et neveu d'Alexandre Napoléon Dybowski, professeur d'allemand et d'anglais au collège royal de Poitiers dès 1844 puis à Paris, officier des lanciers décoré de la croix militaire de Pologne, Virtuti militari. Il est le cousin du zoologiste polonais Benedykt Dybowski.

Il fait ses études à l’École d'agriculture de Grignon (qui deviendra plus tard l'École nationale supérieure agronomique de Grignon) puis y enseigne comme maître de conférences en horticulture en 1886. Il part en 1889 étudier le sud de l’Algérie.

En 1891, il est choisi par le Comité de l'Afrique Française[1], créée l'année précédente par le journaliste Percher, alias Harry Alis, pour diriger une expédition au Congo (futur Congo-Brazzaville) et en Oubangui dans le but de retrouver l'expédition de Paul Crampel, ainsi que dans un but scientifique [2]. Étant naturaliste, il mit l'aspect scientifique au premier plan de la mission, y recueillant de nombreuses collections botanistes, zoologiques et ethnographiques. Passionné d'ornithologie, il envoya au Muséum national d'histoire naturelle près de 600 spécimens d'oiseaux représentant 160 espèces qui seront décrites par l'ornithologue Émile Oustalet (1844-1905). Celui-ci nomme une espèce africaine de passereau, le Sénégali à ventre noir (Euschistospiza dybowskii), en son honneur. Il rapporte plusieurs espèces de Crustacés dont Potamonautes dybowskii, nommée en son honneur par la zoologiste américaine Mary Jane Rathbun, ainsi que l'holotype de Potamonautes lirrangensis.

Dybowski débarque à Bangui, poste français dont le chef de poste est alors Ponel, le 17 août 1891. Le chef banziri Bembé, dont le village est situé peu en amont de Bangui, fournit des pirogues à la mission, à laquelle appartiennent, outre Dybowski, Brunache, Henri Bobichon et Albert Nebout, seul survivant de la mission Crampel. Les explorateurs Brunache et Dybowski rapportent les restes de Lauzières, mais ne retrouvent pas le corps de Biscarrat et de Crampel, assassinés par les hommes de Senoussi,  Mohammed ibn Ali es-Senoussi, alors qu’il se dirigeaient vers le Chari. Ils donnent à un rocher très haut le nom de « Pic Crampel ». La mission revient à Bangui en 1891, en 1892, Dybowski par pour Ouadda, ou les Ouaddas, en amont de Bangui.

Il devient en 1892 Inspecteur général des colonies.

Il est le fondateur de la station agronomique de Nogent-sur-Marne. Dybowski a publié Traité de culture potagère en 1875, Les Jardins d’essai en 1897 et le Guide du jardinage en 1899.

Inspecteur général de l'agriculture aux colonies, professeur de cultures tropicales à l'Institut national agronomique à Mandres.

Officier de la Légion d'honneur, décoré de la médaille coloniale. Chevalier puis officier du Mérite agricole. Officier d'Académie.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Dybowski, J.  La route du Tchad : du Loango au Chari Paris, Firmin Didot, 284 p., 1893    
  • Dybowski J. “Vers le Tchad, à la recherche de Crampel”,  Bull de la Sté commerciale de Bordeaux, no 16, p. 97-120,  1893          
  • Dybowski Jean   “Le Congo méconnu”, 1912 . 
  • Dybowski « Jardin d’essais colonial à Vincennes ». Société de géographie de l’Est Berger-Levrault. Nancy 1899. 2e trimestre p. 148-149          

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Numa Broc, Dictionnaire des Explorateurs français du XIXe siècle, T.1, Afrique, CTHS, 1988, p. 128-130
  • Harry Alis, “Nos Africains. Missions Crampel, Dybowski, Mizon, Quinquandon, Crozat, Monteil; Maistre” Paris, Hachette 1894. 568 p.
  • Nebout Albert, "La mission Dybowski" , Le Tour du Monde, vol LXIV, Hachette et Cie, Paris, 1892    
  • Lachèse M-C, De l'Oubangui à la Centrafrique, la construction d'un espace national. Paris, l'Harmattan, (ISBN 978-2-343-05854-2), 2015, 352 p.    
  • Brunache P., " Itinéraire de la mission J. Dybowski de Bembé à El Kouti", Le Tour du Monde, Paris, 1892, no 2, p. 43    

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Pierre Savorgnan de Brazza - Fiche personnage - », sur www.brazza.culture.fr
  2. Arnera, A. (2002). Science et colonisation: la mission Dybowski (1891-1892). Outre-mers, 89(336-337), 321-332

Liens externes[modifier | modifier le code]

J.Dyb. est l’abréviation botanique standard de Jean Dybowski.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI