Jean Dubuisson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dubuisson.
Jean Dubuisson
Présentation
Naissance
Lille
Décès (à 97 ans)
Nîmes
Nationalité Drapeau de la France France
Mouvement Architecture moderne
Activités Architecte, urbaniste
Diplôme DPLG en 1939
Formation École nationale supérieure des beaux-arts, atelier Pontremoli
Œuvre
Réalisations Musée national des arts et traditions populaires
Distinctions Premier grand prix de Rome 1945
Grand prix national de l'architecture (1996)
Entourage familial
Père Émile Dubuisson était lui aussi architecte
Famille Sylvain Dubuisson (fils)

Jean Dubuisson (né le à Lille, mort le à Nîmes[1]) est un architecte français, auteur de nombreux projets, notamment de logements, durant les Trente Glorieuses.

Il est inhumé au cimetière protestant de Nîmes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean René Julien Dubuisson est né à Lille (Nord) le . Il est le fils de l'architecte Émile Dubuisson (1873-1947), le père du designer Sylvain Dubuisson (né en 1946) et des architectes Marie-Aurore et François Dubuisson.

Il entreprend des études d'architecture à l'École des beaux-arts de Lille et les poursuit à Paris à l'École nationale supérieure des beaux-arts. Il est diplômé en 1939 dans l'atelier d'Emmanuel Pontremoli. Deuxième Grand Prix de Rome en 1943, puis Premier Grand Prix en 1945, il séjourne à Rome, à la villa Médicis, puis à Athènes (1946-1949). À son retour en France, il souhaite s'impliquer dans l'aventure de la reconstruction, après les destructions massives de la Seconde Guerre mondiale.

Sa participation au concours de Strasbourg en 1951 pour élaborer de nouveaux types (remporté par Eugène Beaudouin) lui permet de trouver sa place au sein de quelques architectes désignés par l'État pour construire les ensembles de logements.

Outre une culture classique acquise à l'École des beaux-arts de Paris et à la villa Médicis, il est influencé par les architectes Mies van der Rohe, Jacobsen ou Gropius. Ses nombreux projets de logements sont marqués par la recherche d'un langage personnel pour s'abstraire des contraintes draconiennes et de l'immensité des programmes de l'époque. Il a construit à lui seul 20 000 logements sociaux.

Il reste un des représentants majeurs de l'architecture française des Trente Glorieuses avec ses grands ensembles de logements : le Shape Village à Saint-Germain-en-Laye (1951-1952), La Caravelle à Villeneuve-la-Garenne (1959-1967) ou ceux de Maine-Montparnasse à Paris (1959-1964), mais aussi le musée national des arts et traditions populaires à Paris.

Il obtient le grand prix national de l'architecture en 1996.

Principaux projets[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Bâtiment de Jean Dubuisson.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Décès de l'architecte Jean Dubuisson à l'âge de 97 ans sur le fil info de LCI.fr
  2. Voir la fiche sur le site de l'atlas du patrimoine de Seine-Saint-Denis
  3. Voir Brochure du Service patrimoine de la mairie de Chambéry ainsi que l'Inventaire du Fonds Dubuisson aux Archives départementales de Haute-Savoie

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Perris (Pascal), Jean Dubuisson, mémoire DEA de l'université Paris-I Sorbonne, 1995, 3 vol.
  • Lucan (Jacques), Perris (Pascal), "Jean Dubuisson : le bruit des chantiers", "Logements de Jean Dubuisson", L'Architecture d'aujourd'hui, no 314, décembre 1997.
  • Colonnes, no 11, janvier 1998 (spécial Jean Dubuisson), Institut français d'architecture, 38 p.
  • Monnier (Gérard), dir.; Klein (Richard), Les Années ZUP: architectures de la croissance: 1960-1973, éd. Picard, 2002.
  • Patrimoines partagés : architectes français au Sud et à l’Est de la Méditerranée: guide de recherches dans les archives de l’Ifa, Colonnes, no 21, février 2003.
  • Hamdouni (Nabil), La Caravelle : histoire et devenir d'un grand ensemble, École d'architecture de Paris-Belleville, 2004.
  • Richalet (Loïc), "Jean Dubuisson, villa Weil, 1970", AMC, no 145, septembre 2004, p. 102-107.
  • Dubuisson (Jean), Dubuisson par lui-même, texte établi par Armelle Lavalou, éd. du Linteau, 2008

Liens externes[modifier | modifier le code]