Jean Dubois (évêque)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean Dubois.
Jean (John) Dubois
Image illustrative de l'article Jean Dubois (évêque)
Portrait de Mgr Jean Dubois
Biographie
Naissance 24 août 1764
à Paris
Ordination sacerdotale 28 septembre 1787
Décès 20 décembre 1842
à New York
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 29 octobre 1826
Dernier titre ou fonction Évêque de New York
Évêque de New York
1826 – 1842
Précédent John Connolly John Hughes Suivant

Signature

Ornements extérieurs Evêques.svg
Blason à dessiner.svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jean Dubois, né le 24 août 1764 à Paris et mort le 20 décembre 1842 à New York (États-Unis), est le troisième évêque catholique romain du diocèse de New York. Il est le premier évêque ordinaire à résider dans le diocèse et le seul évêque de New York à ce jour à n'être pas d'origine irlandaise[1].

Formation et premières charges[modifier | modifier le code]

Jean Dubois est né à Paris le 24 août 1764. Après avoir effectué ses études de théologie au séminaire oratorien de Saint-Magloire à Paris[2], il est ordonné comme prêtre catholique le 22 septembre 1787 par l'archevêque de Paris Antoine-Éléonor-Léon Leclerc de Juigné. Pendant la Révolution française, il quitte la France pour les États-Unis en mai 1791, où il est accueilli par l'évêque John Carrol pour aider à l'accompagnement religieux d'une population catholique grandissante dans la nouvelle nation (essentiellement d'origine irlandaise).

En 1792, Jean Dubois est nommé pour être le premier curé de Frederick dans le Maryland, desservant une région qui s'étend jusqu'à Saint-Louis du Missouri. Il s'installe dans une maison construite par les Jésuites, depuis laquelle ils s'occupaient de la population de la région depuis plus d'un siècle. L'édifice contenait une chapelle dédiée à saint Stanislas Kostka. En 1800 il commence la construction de la première église de la ville sur le côté nord de la Deuxième Rue et consacre la paroisse à saint Jean l'Évangéliste. La dernière pierre de l'édifice en briques a été posée le 15 mai de la même année, et peut encore être vue sur le devant de l'église actuelle. Jean Dubois a passé près de onze ans comme curé de l'église Saint-Jean[3].

Jean Dubois quitte la paroisse en 1806 pour entrer dans l'ordre des Sulpiciens à Emmitsburg (Maryland), où il fonde le Mount St. Mary's College, devenant également son premier président. C'est sous sa présidence que la jeune veuve new-yorkaise Elizabeth Ann Seton a fondé à cet endroit une nouvelle maison. Avec son soutien, elle a fondé la première école catholique du pays et le premier institut religieux de religieuses enseignantes du pays[1].

Évêque de New-York[modifier | modifier le code]

Le 23 mai 1826 Jean Dubois est appelé par le Vatican pour être évêque du diocèse catholique de New York. Il est consacré par l'archevêque de Baltimore, Ambrose Maréchal, le 29 octobre 1826[4].

En 1837, il voyage à Salina (près de Syracuse) pour célébrer le mariage de Silas Titus et d'Eliza McCarthy, fille de Thomas McCarthy (premier maire de Syracuse) et sœur du membre du Congrès Dennis McCarthy. Le certificat de mariage est devenu le premier enregistrement d'un acte catholique dans le comté d'Onondaga (New York). John McCloskey, qui deviendra plus tard le premier archevêque de New-York à être créé cardinal, accompagnait Jean Dubois à Salina comme guide[5].

Selon le livre John Dubois: founding father (Jean Dubois : père fondateur) du révérend Richard Shaw (US Catholic Historical Society, 1983), Jean Dubois est enterré sous l'entrée de la vieille cathédrale Saint-Patrick de New York sur Mott Street, à sa demande, pour que les gens puissent « marcher sur mon corps, comme ils l'ont fait lorsque j'étais vivant ». Il fournit des images qui montrent une plaque à l'entrée de l'église.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « John Dubois », sur Catholic Encyclopedia (consulté le 06/01/2013)
  2. Archives de l’Ancien Régime « Séminaires parisiens »
  3. « History of Catholic Education », sur http://www.stjohn-frederick.org (consulté le 06/01/2013)
  4. « John Dubois », sur catholic-hierarchy (consulté le 06/01/2013)
  5. Balaguer, M., 1995, A Family History