Jean Deyrolle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Deyrolle.
Jean Deyrolle
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 56 ans)
ToulonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Distinction
Prix Kandinsky (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Jean Deyrolle, né le à Nogent-sur-Marne et mort le à Toulon, est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Petit-fils du peintre Théophile Deyrolle, Jean Deyrolle appartient à la jeune avant-garde qui renouvelle l’art abstrait français à partir de 1946.

Il s’inscrit à l’école Art et Publicité à Paris en 1928, puis commence à peindre en autodidacte.

En 1938, il rencontre le futur critique Charles Estienne avec lequel il se lie d'amitié.

Après une première période figurative influencée par Paul Sérusier et les Nabis, il rencontre César Domela en 1942 à la Galerie Jeanne Bucher. Il évoluera alors vers l'abstraction géométrique et sera représenté par la Galerie Denise René, qui lui organise sa première rétrospective en 1966.

Il reçoit le prix Kandinsky en 1946. Cette distinction lui ouvre les portes des principales manifestations collectives d’art abstrait.

Jean Deyrolle a beaucoup travaillé à Gordes (Vaucluse), qu’il découvre en 1947, et où il entraînera nombre de ses amis comme Gérard Schneider, Serge Poliakoff, Émile Gilioli, Victor Vasarely ou Jean Dewasne.

Il devient professeur à l’Académie d’Art de Munich en 1959.