Jean Desanlis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean Desanlis
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Député
Troisième circonscription de Loir-et-Cher
-
Jean Desanlis
Député
Troisième circonscription de Loir-et-Cher
-
Jean Desanlis
Jean Desanlis
Député
Circonscription de Loir-et-Cher de 1986 à 1988 (d)
-
Député
Circonscription de Loir-et-Cher de 1986 à 1988 (d)
-
Député
Troisième circonscription de Loir-et-Cher
-
Jean Desanlis
Député
Troisième circonscription de Loir-et-Cher
-
Jean Desanlis
Jean Desanlis
Député
Troisième circonscription de Loir-et-Cher
-
Jean Desanlis
Jean Desanlis
Député
Troisième circonscription de Loir-et-Cher
-
Jean Desanlis
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (93 ans)
AisneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Jean Desanlis, né le à Montloué (Aisne) est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sorti de l'École Nationale Vétérinaire d'Alfort en 1950, Jean Desanlis exerce d'abord sa profession à Montoire puis s'installe à Vendôme en juin 1951.

Il est élu au conseil municipal de Vendôme en mars 1959, sous le mandat de Gérard Yvon, puis il devient maire-adjoint en 1974, Robert Lasneau étant maire, et sera réélu en 1983.

Aux élections cantonales de septembre 1973, il est élu conseiller général du canton de Saint-Amand-Longpré, puis réélu en 1982. Il devient vice-président du conseil général en 1976[1]. Parallèlement, sous l'étiquette de l'Union centriste puis de l'UDF, il est député de Loir-et-Cher (3e circonscription) le puis réélu sans interruption jusqu'au .

Il est signataire de l'« appel des 43 » en faveur d'une candidature de Valéry Giscard d'Estaing à l'élection présidentielle de 1974[2].

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire du Loir-et-Cher à travers son Conseil général de 1790 à nos jours, Jean-Jacques Boucher, Éditions Lanore, Paris, 1984
  2. « L'appel des 43 », sur politiquemania.com