Jean Depelley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean Depelley
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Jean Depelley, né le à Limoges, est un scénariste français de cinéma et de bande dessinée, critique de films et journaliste spécialiste des comic books américains (et particulièrement de Jack Kirby). Il enseigne également les Sciences de la Vie et de la Terre dans le secondaire et un module BD à l'ESPE de l'Université de Limoges.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Jean Depelley est né le [1] et habite en Limousin. Il s'intéresse très tôt à la BD, à la littérature populaire et aux films de genre. Au milieu des années 1980, il participe aux Grands Anciens, une émission de radio locale consacrée à la littérature populaire pulp et aux comics. Il s'occupe du Ciné-Club de l'association et rédige les dossiers des films projetés.

En 1994, il rencontre le réalisateur Fabrice Lambot, alors rédacteur en chef du fanzine Atomovision. Rapidement, il va écrire pour celui-ci.

Cinéma et documentaires[modifier | modifier le code]

En 2007, la société de production Metaluna Productions de Jean-Pierre Putters et Fabrice Lambot lance la revue de cinéma de genre Métaluna et lui confie le rôle de rédacteur en chef. Toujours pour Metaluna Productions, il écrit ou coécrit plusieurs scénarios de films, dont Le Pénitent (en stand-by), Le Sang du châtiment, M14 et Dying God[2],[3].

En 2009, il coécrit et coréalise avec Philippe Roure le documentaire Marvel 14 : les super-héros contre la censure[4].

En 2016-2017, il coréalise avec Marc Azéma le documentaire La guerre de Kirby (Kirby at War) pour le compte de Passé Simple, Metaluna Productions et France 3 Grand Est[5] puis en 2020, le duo réalise un autre documentaire intitulé Jack Kirby, le super-héros du D-Day[6],[7].

Autour de la BD[modifier | modifier le code]

Parallèlement à ses activités cinématographiques, il écrit également des scénarios de BD (avec Jean-Marie Arnon : Totems chez Mégalithes Productions, Megasauria chez Organic Comix, dans Strange, les séries Megasauria, Galaxy Green, Spider Spry et ShieldMaster sur des dessins de Reed Man, Chris Compin...

Il écrit également des articles sur la BD dans des revues telles que Strange, Étranges Aventures, Futura, Comics Signatures, Comics Culture et Univers Comics ou Comic Book Creator et The Jack Kirby Collector aux États-Unis.

Il traduit des comics en français dans Strange (Silver Star, 8-Opus,Venturesome Motes...). Il publie également des livres sur la BD (Les Travaux extraordinaires d'Alan Moore de George Khoury chez TwoMorrows Publishing, Valry Bonpain de Frank Le Gall chez BD Rêve). Il coédite avec Univers Comics Unlimited les revues Golden Comics, Golden Titans et Golden Legends, consacrées aux comics US de l'âge d'or.

Il collabore à la nouvelle mouture de Metaluna, écrit de nombreux dossiers sur BD Zoom consacrés à Jack Kirby, aux comics, à la revue Métal Hurlant..., avant de se lancer dans une monumentale biographie en deux tomes chez Neofelis : Jack Kirby, le super-héros de la bande dessinée T1 : 1917 à 1965 (2013)[8] et Jack Kirby's, le super-héros de la bande dessinée : 1966 à 1994 (2014)[9]. La série obtient le Prix Papiers Nickelés-SoBD du meilleur ouvrage sur la BD 2015[10]. Pour cet éditeur, il publie la première édition intégrale au monde des Boucaniers (Hawks of the Seas) de Will Eisner, retrouvant au passage une vingtaine de planches perdues de l'auteur, écrit également les introductions à Flash Gordon, l'intégrale d'Al Williamson et Fighting American de Simon & Kirby. Il participe à l'exposition Jack Kirby du Festival d'Angoulême 2015, à l'exposition Les Comics chez Marvel à la BFM de Limoges et donne des conférences sur la bande dessinée et le cinéma de genre.

En 2017, il scénarise un épisode du Garde Républicain, le tome 9, avec Thierry Olivier au dessin[11] (Hexagon Comics), puis c'est la série en 2 tomes Louise Petibouchon (éditions du Long Bec) avec Éric Albert[12],[13] : le premier album Perdreaux aux pruneaux parait en 2018[14],[15] et le second, intitulé Jazz, goupillon et macchabées en 2019[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Depelley, Jean », sur bedetheque.com (consulté le 10 mars 2013)
  2. Richard B., « Dying god, le DVD arrive enfin! », sur SciFi-Universe, .
  3. Richard B., « Gros engin en perspective ! », sur SciFi-Universe, .
  4. F.B., « Marvel 14 : Les super-héros contre la censure ! », sur Actua BD, .
  5. Jean-François Julien, « La guerre de Kirby, le documentaire du cinéaste limougeaud Jean Depelley, projeté à la BFM de Limoges », sur Le Populaire, .
  6. Melinda Lellouche, « Documentaire. Quand le créateur de Captain America, Jack Kirby, débarquait sur les plages normandes », sur France TV info, .
  7. Antoine Oury, « Un documentaire sur la Seconde Guerre mondiale de Jack Kirby », sur ActuaLitté, .
  8. Cecil McKinley, « « Jack Kirby, le super-héros de la bande dessinée T1 : 1917 à 1965 » par Jean Depelley », sur BD Zoom, .
  9. Stéphane Le Troëdec, « Jack Kirby, "Le super-héros de la bande dessinée", tome 2 - 1966 à 1994 », sur L'Internaute, .
  10. F.R., « Prix "Papiers Nickelés-SoBD" 2015 attribué à Jean Depelley pour "Jack Kirby, le super-héros de la bande dessinée" (T1 et T2) », sur Actua BD, .
  11. Mickaël Géreaume, « Le Garde Républicain T9 », sur Planète BD, .
  12. Rédaction, « L'enquête inédite de Louise Petibouchon à Limoges, ville touchée par une grippe asiatique... (1/2) », sur Le Populaire du Centre,
  13. Rédaction, « Suite de l'enquête inédite de Louise Petibouchon à Limoges, ville touchée par une grippe asiatique... (2/2) », sur Le Populaire du Centre,
  14. Gilles Ratier, « « Louise Petibouchon T1 Perdreaux aux pruneaux » par Éric Albert et Jean Depelley », sur BD Zoom, .
  15. D. Roy, « Louise Petibouchon 1. Perdreaux aux Pruneaux », sur BD Gest', .
  16. Alexis Seny, « Des polars au coin du feu et au creux des cases de BD #2 : Louise Petibouchon ne fait pas dans la dentelle dans la ville des bouchers », sur Branchés culture, .

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]