Jean Danysz (biologiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean Danysz
Naissance
Chylin, Posnanie (Pologne)
Décès (à 67 ans)
Paris (France)
Nationalité polonais
Domaines Biologie
Institutions Institut Pasteur
Diplôme Faculté des sciences de Paris
Faculté des sciences de Caen
Renommé pour virus de Danysz

Jean Danysz (né en à Chylin, en Pologne, et mort le à Paris) est un biologiste polonais émigré en France, chef de service à l'Institut Pasteur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean est le fils d'Antoine et Marie Nesterowicz, il est l'époux de Marie Bronislasse Galezowska[1].

En 1890, il a réussi à isoler le bacille Salmonella typhimurium, proche du groupe des bacilles paratyphiques, connu sous le nom de virus de Danysz, qu'il utilise comme méthode de destruction des rongeurs[2]. En 1893, il poursuit ses recherches sur la teigne de la farine, une mite alimentaire[3]. En 1898, il participe à une mission d'étude de la peste bovine au Transvaal[2].

Dès 1905, il participe à la lutte contre le fléau des lapins en Nouvelle-Galles du Sud et met au point une lutte bactériologique en apportant une souche de bactéries Pasteurella qu'il avait mise au point pour tuer sélectivement des lapins sauvages.

En 1914, il fonde avec d'autres compatriotes le Comité de volontaires polonais lequel siège au 10 de la Rue Notre-Dame-de-Lorette, et qui se donne pour action l'enrôlement de jeunes Polonais pour se battre aux côtés de la France (Légion des Bayonnais)[4].

Le , il est fait Chevalier de la Légion d'honneur.

Il meurt dans son domicile parisien, rue Boissonade, le .

Il est inhumé dans la 12ème division du cimetière du Montparnasse.

Famille et descendance[modifier | modifier le code]

Il a pour fils le physicien Jean Casimir Danysz (1884-1914) et pour petit-fils Marian Danysz (1909-1983), qui lui même eut un fils Jan Arthur Danysz (1936-2018) né en Pologne et émigré en France, mathématicien et informaticien. Ce dernier est le père de Magda (galeriste d'art contemporain à Paris, Shanghai et Londres) et Hanna Danysz.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Selon l'acte de décès de l'état-civil de la ville de Paris
  2. a et b Repères chronologiques Jean Danysz (1860-1928) sur le site de l'Institut Pasteur
  3. (en) The Flour Moth, Australian Town and Country Journal, paru le 7 septembre 1895
  4. Gabriel Garçon, Bajończycy-les Bayonnais Les Volontaires polonais dans la Légion étrangère, Les éditions Nord Avril, 2017.

Liens externes[modifier | modifier le code]