Jean Copans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Copans.
Jean Copans
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Directeur de thèse

Jean Copans (né en 1942) est un anthropologue et sociologue français. Il est aujourd'hui professeur émérite à l'Université Paris Descartes, membre du Centre population et développement (CEPED), UMR de l’Université Paris Descartes, de l’Institut national d'études démographiques (Ined) et de l’Institut de recherche pour le développement (IRD). Il est également membre du Centre d'études africaines (CEAf ; EHESS) depuis 1970, associé depuis janvier 2007[1].

Il a été chercheur à l'ORSTOM (Office de la recherche scientifique et technique outre-mer), maître de conférences à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS) et professeur à l'université d'Amiens. Jean Copans a également enseigné aux États-Unis et au Canada, et a été directeur du CREDU à Nairobi (Centre de recherche et de documentation universitaire, aujourd'hui Institut français de recherche en Afrique) de 1984 à 1988.


Publications[modifier | modifier le code]

  • traduction de Frederick George Bailey, Les règles du jeu politique : étude anthropologique, (Stratagems and spoils, a social anthropology of politics), Paris, Presses universitaires de France, Bibliothèque de sociologie contemporaine, 1971.
  • Maintenance sociale et changement économique au Sénégal, v. 1, Doctrine économique et pratique du travail chez les Mourides, Paris, ORSTOM (Office de la recherche scientifique et technique outre-mer), 1972.
  • Critiques et politiques de l'anthropologie, Paris, Éditions F. Maspero, « Dossiers africains », 1974.
  • (éd. et présentation), Anthropologie et impérialisme, Paris, F. Maspero, « Bibliothèque d'anthropologie », 1975.
  • (dir.), Sécheresses et famines du Sahel, Paris, F. Maspero, « Dossiers africains », 1975. Vol. 1, Écologie, dénutrition, assistance (par Yves Albouy, Bruno Boulenger, Thierry Brun, Jean Copans, etc.) ; Vol. 2, Paysans et nomades (par Pierre Bonte, Jean Copans, Suzanne Lallemand, Christine Messiant, etc.
  • (coll.), Danielle Chabaud-Rychter, Organisation scientifique du travail et plus-value relative  ; Jean Copans, Des Spécialistes, un plan et une révolution à faire et Trinh Van Thao, Le Concept de contradiction dans la théorie et dans la pratique marxiste-léniniste, Amiens, Centre universitaire de recherche sociologique, « Les Cahiers du CURSA », 6, 1975.
  • (éd., choix, adaptation avec Philippe Couty), Contes wolof du Baol, d'après une traduction de Ben Khatab Dia, Paris, Union générale d'éditions, 10/18 - La voix des autres, 1976 ; rééd. Paris, Karthala, « Contes et légendes », 1988.
  • avec Peter C.W. Gutkind, Robin Cohen (eds), African labor history, Beverly Hills ; London, Sage, « Sage series on African modernization and development », 1978.
  • (éd. et présentation avec Jean Jamin), Aux origines de l'anthropologie française : les mémoires de la Société des observateurs de l'homme en l'an VIII, préface de Jean-Paul Faivre, Paris, le Sycomore, « Les Hommes et leurs signes », 1978 ; rééd. Paris, Jean-Michel Place, « Les cahiers de Gradhiva », 1994. (ISBN 2-85893-214-X) Livre en accès libre dans Les Classiques des sciences sociales.
  • Les Marabouts de l'arachide : la confrérie mouride et les paysans du Sénégal, Paris : le Sycomore, « Les Hommes et leurs signes », 1980 ; rééd. Paris : l'Harmattan, 1989
  • avec Michel Agier et Alain Morice (dir.), Classes ouvrières d'Afrique noire, Paris, Karthala ; Éditions de l'ORSTOM, « Hommes et sociétés », 1987.
  • La Longue marche de la modernité africaine : savoirs, intellectuels, démocratie, postface d'Immanuel Wallerstein, Paris, Karthala, « Les Afriques », 1990 ; seconde éd. revue, corrigée et augmentée d'une préface, 1998.
  • avec Robert Cabanes et Monique Selim (dir.), Salariés et entreprises dans les pays du Sud : contribution à une anthropologie politique des travailleurs, Paris, Éditions Karthala ; Éditions de l'ORSTOM, « Hommes et sociétés », 1995. (ISBN 2-86537-526-9)
  • Introduction à l'ethnologie et à l'anthropologie, Paris, Nathan, « Sciences sociales », 1996. (ISBN 2-09190-694-8) ; 2e éd. refondue, Armand Colin, « Sciences sociales », (ISBN 2-200-34129-6)
  • L'enquête ethnologique de terrain, Paris, Nathan, « Sciences sociales », 1998. (ISBN 2-09-191006-6) ; rééd. L'enquête et ses méthodes : l'enquête ethnologique de terrain, Armand Colin, « Sciences sociales », 2005. (ISBN 2-200-34111-3) ; 2e éd. refondue, Armand Colin, « Sociologie, anthropologie », 2008. (ISBN 978-2-200-35452-7)
  • traduction de Mahmood Mamdani, Citoyen et sujet : l'Afrique contemporaine et l'héritage du colonialisme tardif, (Citizen and subject : contemporary Africa and the legacy of late colonialism) traduction de Jean Copans avec la collaboration de Michelle Copans, Paris, Éditions Karthala ; Amsterdam, SEPHIS (South exchange programme for research on history of development), « Histoire des Suds », 2004. (ISBN 2-84586-542-2)
  • Développement mondial et mutations des sociétés contemporaines, Paris, Armand Colin, « Sociologie », 2006. (ISBN 2-200-26345-7)
  • Georges Balandier, un anthropologue en première ligne, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Hors collection », 2014, 320 p. (ISBN 978-2-13-060767-0)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]