Jean Charlet-Straton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charlet et Straton.
Jean Charlet-Straton
Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de Jean-Estéril Charlet-Straton

Biographie
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 18 février 1840,
Argentière
Décès 1925,
La Roche-sur-Foron
Carrière
Discipline(s) Alpinisme
Compagnon(s) de cordée Isabella Straton
Ascension(s) notable(s) Première ascension de l'aiguille du Moine, première ascension hivernale du mont Blanc, première ascension du Petit Dru

Jean-Estéril Charlet-Straton, né le à Argentière et mort en 1925 à La Roche-sur-Foron, est un alpiniste et guide de haute montagne français surtout célèbre pour avoir réalisé, avec Prosper Payot et Frédéric Folliguet, la première ascension du Petit Dru dans les Alpes françaises le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière tardive[modifier | modifier le code]

D'abord berger en Tarentaise, puis menuisier-charpentier, Jean-Estéril Charlet est engagé comme porteur avant de devenir guide. C'est en 1871, à l'âge de trente et un ans, qu'il réussit la première ascension de l'aiguille du Moine. En 1874 et 1875 il explore la chaîne des Aiguilles Rouges en compagnie de Isabella Straton (sa future épouse) et envisage bientôt de conduire en hiver sa cliente au sommet du mont Blanc.

Première ascension hivernale du mont Blanc[modifier | modifier le code]

Une première tentative échoue aux Grands-Mulets le en raison de l'épaisseur de neige. Le 29 janvier suivant, la caravane composée de Jean-Estéril Charlet, Sylvain Couttet, Michel Balmat, Gaspard Simond et Isabella Straton échoue après les Grands-Mulets mais le sommet est finalement atteint lors de la tentative du 31 janvier.

À la conquête du Petit Dru[modifier | modifier le code]

Il fait une première tentative en solitaire le . C'est en redescendant de cette périlleuse ascension que Jean-Estéril Charlet expérimente une technique de descente en rappel inspirée de celle d'Edward Whymper, en utilisant sa corde en corde à double. Le , Charlet-Straton et les deux guides Prosper Payot et Frédéric Folliguet atteignent enfin le sommet du Petit Dru et y fixent solidement un drapeau.

Nouveau record[modifier | modifier le code]

Robert Charlet-Straton, âgé de seulement onze ans, atteint le sommet du mont Blanc le en compagnie de son père Jean-Estéril Charlet-Straton lors de sa vingt-troisième ascension.

Premières[modifier | modifier le code]