Jean Cazelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cazelles.
Jean Cazelles
Fonction
Sénateur (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 63 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jean Cazelles, né le 31 août 1860 à Nîmes et décédé le 22 mars 1924, est un juriste et homme politique français.

Jean Cazelles est le fils d'Émile-Honoré Cazelles, médecin, philosophe et traducteur, préfet et ancien directeur de cabinet de Waldeck-Rousseau.

Jean sera d’abord avocat à Marseille mais s’inscrira au barreau de Paris où il devint secrétaire de la conférence. Il gardera de très bonnes relations avec les collaborateurs de son père, Dès 25 ans, il fait son entrée en politique au conseil général du Gard et devient en juillet 1899 chef du cabinet civil du ministre de la Guerre, le général Gaston de Galliffet. Enfin, le 11 janvier 1920, il fut élu sénateur du Gard et remplira cette fonction jusqu’à la fin de sa vie.

Jean Cazelles s’intéressa fortement aux questions d’agriculture et de transports ce qui lui valut d’entrer au Conseil Supérieur d’Agriculture et au Comité consultatif des chemins de fer. Il fut très prolifique dans les Commissions sénatoriales de l’armée et des chemins de fer et des transports.

Il mourut des suites de maladie le 22 mars 1924 et le Président en personne, Gaston Doumergue, prononça son éloge funèbre. Jean Cazelles a légué la bibliothèque de son père Émile-Honoré Cazelles à la commune de Saint-Gilles (Gard).

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Cobies (éd.), Index Bio-bibliographicus notorum hominum, corpus alphabeticum, vol. 34, Osnabrück, Biblio verlag, 1985.
  • « Jean Cazelles », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]