Jean Bréant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean Bréant
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
Nationalité
Activité

Jean Bréant, né le à Rouen et mort le , est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

S'initiant à la peinture dès l'âge de neuf ans, Jean Bréant est un peintre post-impressionniste, un disciple de l'école de Rouen pour qui la sensation prime sur la représentation.

Il est le père de François Bréant.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Prix de la Société des Artistes normands, 1961.

Expositions[modifier | modifier le code]

1947/1954 Galerie Legrip - Rouen.

1955 Galerie Charpentier – Paris (groupe) « Découvrir ».

1958 Galerie Paris Victoria - Paris. Galerie Menuisement - Rouen « Oiseaux » et « Poissons de l'An 1 ». École de Paris - Francfort (groupe).

1959 Thermes Sextins - Aix-en-Provence.

1960 Galerie Prigent - Rouen. Étude d'une série « Masques sans masques ».

1961 Salon des Artistes Normands - Rouen (Prix de la Société) Étude d'une série cathédrales.

1962 Galerie Espace - Paris arbres, la forêt.

1963 Maîtres français des XIXe et XXe - Semaines françaises - Zurich. Galerie Arts et Culture - Genève. Salon d'automne - Paris. Abbaye des Bénédictins de Ligugé - Cartons pour émaux. Étude d'une série : pierres, galets, coquillages, plantes aquatiques.

1964 Galerie Steif - New York « Peintres de Paris ». Galerie Hamon - Le Havre « L'envol », les oiseaux marins. Galerie du Petit Palais - Genève. Initiation à la technique de la lithographie.

1965 Galerie Zu Predigërn - Zurich (groupe). Hôtel de ville de Rouen (les 4 éléments). Galerie Hamon - Le Havre. Galerie Numéro - Florence (groupe).

1967 Semaines françaises - Lugano. Galerie Mouffe - Paris. Résidence personnes âgées - Rouen - Panneau décoratif : « Soir heureux ». Joaillerie Richard - Rouen - Maquette de bijoux.

1970 « Fleurs et paysages ». - Hyères.

1971 Lycée Camille-Saint-Saëns - Rouen « Le peintre, la lune, la terre, l'oiseau ».

1972 Musée du Petit Palais - Genève.

1973 Galerie Bijou - Bâle « Eaux et lumières ».

1974 Alliance française - New York (groupe). Galerie Maihof - Suisse.

1975 Alliance française - San Francisco (groupe). Galerie Meister - Zurich. Hôtel de ville - Sotteville-lès-Rouen « Les coqs ».

1977 Galerie Tuffier - Les Andelys. Ateliers de tapisserie d'art Dauguillecourt - Beauvais (cartons de tapisseries). Galerie Madden - Londres.

1978 Ville de Barentin - « Visages ». Galerie Bijou - Bâle. Salon des artistes français - Grand Palais - Paris.

1979 Galerie Drouant - Paris

1980 Galerie Hôtel Drei-Konige - Bâle. Galerie Tuffier - Les Andelys.

1981 Chapelle du Collège - Eu.

1982 Centre culturel de Mesnil-Esnard - « Musiques ». Salon de Rouen -Musée des beaux-arts. Galerie Tuffier - Les Andelys « Jardins de rêve ». Galerie Drouant - Paris.

1983 Galerie Kunstuben - Küsnacht « La musique ». Galerie Drouant -Paris. Récital de piano à Oissel.

1984 Élu membre titulaire de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen.

1985 Galerie La Palette d'Or - Rouen Salon de Rouen - Musée des beaux-arts - « Hommage à Jean Bréant ».

1986 Hommage de la ville de Rouen au peintre disparu. Musée des beaux-arts - « Œuvres secrètes de Jean Bréant ».

2011 Abbaye Saint-Georges de Boscherville, exposition hommage Jean Bréant, Jardin secret d'un Visionnaire, du 14 juin au 11 septembre 2011.

2013 Exposition "Au fil de l'eau" à l'abbaye Saint-Georges de Boscherville, regroupant 13 peintres normands dont Jean Bréant, Jean Dannet et Gaston Sébire.

2014 Exposition "Les cathédrales de Jean Bréant" Du 13 juin 2014 au 14 juillet 2014, Cathédrale Notre-Dame de Rouen. Transept du portail des libraires

Citations[modifier | modifier le code]

  • "Telles sont ces œuvres, pour la plupart inédites, conservées par Jean Bréant à l'abri de ses cartons (comme Corot cachait dans ses armoires les plus audacieuses de ses peintures). Si d'autres œuvres, d'abord plus facile, parfois, le remplissaient d'insatisfaction, il savait ses plus proches confidents me l'ont confirmé que dans « l'arrière-pays » s'étendait un jardin secret et que des peintures s'y trouveraient, comme de beaux fruits suspendus à l'arbre indifférent du récit."

François Bergot, Conservateur en chef des Musées de France, Conservateur des Musées de Rouen.

  • "En même temps se précise une attirance vers la peinture, puisqu'avec Gaston Sébire, condisciple juvénile (lié à lui depuis lors par une amitié profonde) il aborde avec enthousiasme, la quête des paysages normands traduits en un fauvisme spontané. Bien sûr, il y a pour ces jeunes rouennais, la fascination de l'influente souche post-impressionniste, créatrice d'avatars multiples avec l'exemple des peintres de la seconde génération : Louvrier, Pinchon, Le Trividic, Duhamel, et aussi Léonard Bordes. Jean Bréant, après avoir sacrifié, par tentation du pastiche à l'ambiance omniprésente de l’École de Rouen a très vite, forte personnalité aidant, cerné les contours de sa saga personnelle. "

Pierre Gautiez.

  • "La peinture doit être méditée. Je consacre la moitié de mon temps à des recherches. Un tableau, c'est fait pour se retrouver tout seul et raconter celui qui créé. Vous savez, il faut se méfier de toute cette littérature que l'on met autour des peintres. En fin de compte, nous fabriquons des objets autonomes, c'est tout."

Jean Bréant.

Hommage[modifier | modifier le code]

Une rue Jean-Bréant existe au Mesnil-Esnard comme à Belbeuf. Une allée Jean-Bréant existe à Sotteville-lès-Rouen.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Bréant : La lucidité et les incertitudes, Pierre Gautiez, édition Association des Amis de Jean Bréant, 1988.
  • Jean Bréant, Jardin secret d'un Visionnaire, 112 pages couleur, édition les Amateurs Rouennais d'Art, 2011.
  • Au fil de l'eau, édition les Amateurs Rouennais d'Art, 2013, (huit pages à Jean Bréant).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]