Jean Boucher (théologien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean Boucher et Boucher.
Jean Boucher
Fonction
Recteur
Biographie
Naissance
Décès
Pseudonymes
François de Vérone Constantin
Paul de Gimont, seigneur d'Esclavolles
Pompée de Ribemont
Vérone ConstantinVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Religion
Parti politique

Jean Boucher est un théologien, membre de la Ligue, né à Paris vers 1548, mort à Tournai en 1646. Il est recteur à l'Université de Paris, prieur, docteur de la Sorbonne et curé de Saint-Benoît, lorsqu'il rejoint la Ligue en 1585.

Sous Henri III[modifier | modifier le code]

Il fut un des premiers à faire sonner le tocsin de son église en septembre 1587, répandit des libelles séditieux pour exciter le peuple à la révolte [réf. nécessaire]. Il publie La vie et faits notables de Henry de Valois en 1589 dans lequel il décrit les mœurs d'Henri III et tente de le diaboliser. Il approuve le meurtre de Henri III : « il est permis à chacun de tuer l'hérétique ou son allié ».

Sous Henri IV[modifier | modifier le code]

Du 1er au 9 août 1593, une semaine après l'abjuration d'Henri IV, il prononce en l'église de Saint-Méry à Paris neuf sermons dans lesquels il réfute la conversion d'Henri IV au catholicisme et invite le peuple à ne pas l'accepter comme roi. Il publie ces Sermons de la simulée conversion en mars 1594. Le roi demandera la destruction de tous les exemplaires.

Le sacre de Henri IV en février 1594 l'oblige à fuir la capitale. Il s'installe définitivement dans le Brabant où il reçoit un canonicat à Tournai, et où il continua à se signaler par de violentes attaques.

Il écrit en 1595 une Apologie pour Jean Chatel (imprimée en 1595 et 1620 avec quelques autres de ses libelles), qui a tenté d'assassiner Henri IV l'année précédente, dans laquelle il qualifie l'acte de juste et héroïque et recommande même une nouvelle tentative.

Sous Louis XIII[modifier | modifier le code]

Il publie Couronne mystique en 1623 dans lequel il propose la création d'une milice sacrée basée principalement sur une alliance entre Louis XIII et Philippe IV d'Espagne.

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Sources imprimées[modifier | modifier le code]

  • Jean Boucher, La vie et faits notables de Henry de Valois, édition critique établie et annotée par Keith Cameron, Paris, Honoré Champion, collection « Textes de la Renaissance », 2003, 207 p.. (compte-rendu sur le site des Clionautes)
  • (en) Cornel Zwierlein, The Political Thought of the French League and Rome (1585-1589) : De justa populi gallici ab Henrico tertio defectione and De Justa Henrici tertii addication (Jean Boucher, 1589), Genève, Librairie Droz, coll. « Cahiers d'humanisme et renaissance » (no 131), , 274 p. (ISBN 978-2-600-01927-9, présentation en ligne).

Liens internes[modifier | modifier le code]