Jean Bingen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean Bingen
Papyrologue
Image illustrative de l’article Jean Bingen
Naissance
Anvers (Belgique)
Décès
Woluwé-Saint-Pierre (Belgique)
Nationalité belge

Jean Bingen est un papyrologue et épigraphiste belge, né à Anvers (Belgique), le et mort à Woluwé-Saint-Pierre (Belgique), le [1], spécialisé dans l'histoire et les civilisations grecque et romaine, en particulier en Égypte, l'histoire économique de l’Égypte ptolémaïque (étude du Papyrus Revenue Laws), la papyrologie et l'épigraphie grecques (notamment les ostraca d’El Kab), l'archéologie grecque et romaine (Alba Fucens, Argos, Delphes, Thorikos, El Kab), l'épigraphie grecque et latine (Grèce : notamment Attique, Delphes, Péloponnèse et Thorikos ; Égypte), la numismatique grecque (Thorikos) et romaine (El Kab), la philologie et littérature grecques (Ménandre).

Carrière[modifier | modifier le code]

Activités archéologiques[modifier | modifier le code]

Publications (liste partielle)[modifier | modifier le code]

  • Papyrus Revenue Laws, 1952.
  • Les Roettiers, graveurs en médailles des Pays-Bas méridionaux, 1952.
  • Menander. Dyscolos, 1960,1964.
  • Choix de papyrus grecs. Essai de traitement automatique (en collaboration), 1968.
  • Au temps où on lisait le grec en Égypte. Catalogue de l’exposition de papyrus et d’ostraca, 1977.
  • Le papyrus Revenue Laws. Tradition grecque et adaptation hellénistique, 1978.
  • Fouilles d’Elkab. III, les ostraca grecs (O. Elkab gr.), 1989.
  • Pages d’épigraphie grecque. Attique-Égypte (1952-1982), 1991.
  • Mons Claudianus. Ostraca graeca et latina I (O. Claud. 1 à 190), en collaboration avec A. Bülow-Jacobsen, W. E. H. Cockle, H. Cuvigny, L. Rubinstein et W. Van Rengen.
  • Mons Claudianus. Ostraca graeca et latina II (O. Claud. 191 à 416), en collaboration avec A. Bülow-Jacobsen, W. E. H. Cockle, H. Cuvigny, Fr. Kayser et W. Van Rengen, 1992-1997.
  • Pages d'épigraphie grecque II Égypte (1983-2002), 2005
  • Hellenistic Egypt: Monarchy, Society, Economy, Culture, trad. par R. Bagnall, 2007

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]