Jean Bettenfeld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean Bettenfeld
Bettenfeld.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Jean et Suzanne Bettenfeld en 1910.

Jean Bettenfeld (1872-1964) est un artisan d'art gainier français issu d’une famille d’artisans ébénistes originaire de Lorraine.

Biographie[modifier | modifier le code]

À la suite du Traité de Francfort qui a attribué à l'Empire allemand les territoires lorrains, sa famille refuse de vivre en Allemagne. Elle décide donc de s’implanter à Nancy (qui reste territoire français).

À sa majorité, Jean Bettenfeld s’installe à Paris. Il y fonde en 1895 l’Atelier de Gainerie Dorure d'Art Bettenfeld-Quanonne au 86 de l'avenue Ledru-Rollin à Paris, dans le Quartier du Faubourg-Saint-Antoine[1].

Son associé Quanonne disparaît mystérieusement de l’atelier en 1914, peut-être à la guerre de 1914-1918.

L’Atelier travailla pour la France, l’Amérique du Sud, Les États-Unis d’Amérique, le Royaume-Uni, La Russie... Louis Majorelle, par amitié, dessina spécialement pour lui les fers à dorer « Art Nouveau », afin qu’il puisse effectuer les travaux de Gainerie d’ameublement pour ses créations. Ce fut l’un des plus importants ateliers de Gainerie d’art de cette période[2].

Suzanne Bettenfeld, sœur de Jean Bettenfeld, est née en 1892. Elle reprend l’atelier au décès de son frère en 1964. Puis elle propose à Bernard Rosenblum de lui succéder en 1965 et devient alors l'Atelier Bettenfeld-Rosenblum[3]. Suzanne Bettenfeld est décédée en 1983 à 91 ans.

En 2010, David Rosenblum a réussi à faire renaître le flambeau de l’atelier familial, à la suite du décès de son père en 2007[4]. L’Atelier Bettenfeld-Rosenblum revit aujourd’hui au 2 rue Titon à Paris, retournant ainsi à ces origines dans le Quartier de la Rue du Faubourg Saint-Antoine et depuis 2017 au 15 Bis rue Sainte Marguerite à Pantin.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Catalogue de l'Exposition Universelle de Paris, 1900 .
  2. Arts & Métiers du Livre, Les trésors de l'Atelier Bettenfeld-Rosenblum, n°199, septembre-octobre 1996, Page 49 à 51, Article de Raymond Faivre.
  3. Interview de Bernard Rosenblum Reportage Vidéo de 1984 sur youtube
  4. Arts & Métiers du Livre, Disparition de Bernard Rosenblum, n° 260, juin-juillet 2007, Page 18.