Jean Bernasconi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean Bernasconi
Fonctions
Député de la 27e circonscription de Paris
Législature 1re et 2e (Ve République)
Groupe politique UNR
Prédécesseur circonscription créée
Successeur Louis Baillot
Législature 4e (Ve République)
Groupe politique UDR
Prédécesseur Louis Baillot
Successeur Louis Baillot
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Noisy-le-Sec (Seine)
Date de décès (à 68 ans)
Lieu de décès Garches (Hauts-de-Seine)
Parti politique UNR-UDR
Profession Employé

Jean Bernasconi, né le à Noisy-le-Sec (Seine) et mort le à Garches (Hauts-de-Seine), est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gaulliste convaincu, Jean Bernasconi est d'abord secrétaire de la délégation nationale du RPF. Employé aux usines Simca, il milite à l'Action ouvrière du RPF et dans le syndicat indépendant. Il fonde, après les événements d'Alger du , des comités ouvriers professionnels afin de soutenir l'action du général de Gaulle[1]. Il est élu lors des élections législatives de 1958 dans la 27e circonscription de la Seine, en battant la communiste Jeannette Vermeersch, l'épouse de Maurice Thorez, élue sans interruption depuis 1945, cette dernière n'obtenant au second tour que 12 545 voix contre 20 160 au gaulliste. Il est réélu en 1962 mais perd son siège lors des élections de 1967 en faveur du communiste Louis Baillot, à qui il reprend le poste l'année suivante, à la suite d'un mandat écourté par la dissolution de l'Assemblée par le général de Gaulle. Il exerce des responsabilités au sein du parti gaulliste (secrétaire général adjoint de l'UNR de 1961 à 1963).

Lors des élections législatives de 1973, Bernasconi est opposé à nouveau à Louis Baillot, du PCF, mais aussi à Jean-Pierre Pierre-Bloch, du Parti social-démocrate, qui le devance au second tour, dans une triangulaire, avec 12 062 voix contre seulement 947. C'est Baillot qui est élu avec 13 964 suffrages.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Nivet, « Les députés gaullistes de Paris (1958-1973) », Parlement[s], Revue d'histoire politique, 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]