Jean Baptiste Louis Joseph Billecocq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant français
image illustrant un avocat image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un écrivain français et un avocat français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Jean Baptiste Louis Joseph Billecocq est un avocat et écrivain français. Né à Paris le 31 janvier 1765, il y est mort le 15 juillet 1829.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avocat au barreau de Paris, il se distingue dans la défense du marquis de Rivière accusé de complicité avec Cadoudal, rétablit les conférences judiciaires pour les jeunes avocats et parvient à réfuter la lettre de Wellington qui voulait justifier la spoliation du musée de Paris. Il est un des fondateurs de la société pour l'amélioration du sort des prisonniers[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

On lui doit des traductions de voyageurs britanniques (Eyles Irwin (en), Meares), du Voyage de Néarque de William Vincent et de La Conjuration de Catilina de Salluste ainsi que des poésies latines et des brochures politiques.

  • Du Changement de ministère, en décembre 1821, par un royaliste
  • De l'Influence de la guerre d'Espagne sur l'affermissement de la dynastie légitime: et de la monarchie constitutionnelle
  • Un Français à l'honorable lord Wellington, sur sa lettre du 23 septembre dernier à lord Castlereagh
  • Du Clergé de France en 1825
  • En prison sous la terreur: souvenirs

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Augustin Charles Renouard, Traité des droits d'auteurs, dans la littérature, les sciences et les Beaux-Arts, Jules Renouard et Cie, 1839, p. 332
  • Joseph-Marie Quérard, La littérature française contemporaine, Daguin frères, 1842, p. 506

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p.302

Liens externes[modifier | modifier le code]