Jean Ambrosi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ambrosi.
Jean Ambrosi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Jean Ambrosi, né à Rabat (Maroc) en 1936, est un neuropsychologue, chercheur, praticien et conférencier français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études secondaires au Maroc il passe un doctorat de troisième cycle en Psychologie Clinique à l'université Paris VII, un Ph.D. in Applied Neurophysiology (doctorat en neuropsychologie appliquée) à Saint-Louis, Missouri, États-Unis. Il est en outre ex-interne du AHR (Concord, Massachusetts, États-Unis) et Membre Senior de l'International Neuropsychological Society.

Psychanalyste, enseignant universitaire[réf. souhaitée] et praticien à partir de 1966 en Amérique du Nord, au moment où la psychologie humaniste propose diverses alternatives à la psychanalyse et au comportementalisme, il s’intéresse (1966-1969) à la Gestalt-thérapie, discipline qu’il contribue avec Michel Katzeff (Bruxelles) et Max Furlaud (Paris) à introduire en Europe (1972) [1],[2]. Il maintient un dialogue suivi avec Laura Perls (+ 1990), créatrice de l’approche avec Frederick Perls (1893-1970).

Publications[modifier | modifier le code]

  • L’humain branché (1977).
  • (it) L’energia dell’umano (1978).
  • La Sympathie (1981).
  • La Gestalt thérapie revisitée (1984, rééd. 1994).
  • (en) Sympathy (1986).
  • L’intelligence sauvage (1996).
  • Transfert et Relation de Sympathie (2002).
  • Le Désir de Changement (2003).
  • Le Complexe de Narcisse : à la recherche du plus profond objet perdu (2006).
  • La Relance de la Dynamique Personnelle (2011).
  • Le cas de Madame H. - Éditions du cherche midi (2018)

Articles[modifier | modifier le code]

  • (en) « Essential Movement Therapy » in Self and Society, 1974.
  • « La gestalt thérapie » Bibliothèque Sigmund Freud. Psychothérapies, Genève, 1983.
  • « Spasmophilie et manifestations proprioceptives récurrentes » Bibliothèque Sigmund Freud. Psychothérapies, Genève, 1984.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Marie Delacroix, « L’intercorporalité », Gestalt,‎ , p. 164-172
  2. Marie-Paule Glachant, « Le premier entretien téléphonique », Gestalt,‎ 2004/2 (no 27), p. 157-173

Liens externes[modifier | modifier le code]