Jean Étienne Marconis de Nègre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean Étienne Marconis de Nègre
De-negre.png
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Franc-maçonVoir et modifier les données sur Wikidata

Jacques-Étienne Marconis de Négre est un franc-maçon français, né en le et mort le à Paris . Il est grand maitre du Rite de Memphis, l’un des rites maçonniques égyptiens de la franc-maçonnerie, fondé par son père Gabriel Mathieu Marconis dit de nègre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père est un des précurseurs en France du Rite de Memphis, il fait partie d'un groupe d'ésotériste qui constitue en le 23 mai 1815, la loge « Les disciples de Memphis », mère loge du rite. Grand-maître de Memphis, il est également élu grand-maître le 21 janvier 1816 du Rite de Misraïm. La documentation connue laisse apparaitre que le père Marconis de Nègre est détendeur des degrés du Rite de perfection que ceux de Rite écossais ancien et accepté. Il fait également partie du Rite ancien et primitif du marquis de Chefdebien d'Aigrefeuille qui l'introduit en France en provenance de Prague[1].

Son fils Jean-Etienne Marconis de Nègre est d'abord élu grand-maître pour la France le 7 juillet 1838, puis grand maître général. C'est pour lui qu'est crée un nouveau grade qui prend le titre de « Grand Hierophante » ou 96e dont il est détendeur et qui prend la suite du 95e degré. Il crée des obédiences en Amérique et en Egypte[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Ambelain, Dictionnaire de la franc-maçonnerie, Paris, Presses universitaires de France, , 5e éd. (1re éd. 1986), 1 376  p. (ISBN 2-13-055094-0), « Marconis de Nègre, père et fils », p. 787Voir et modifier les données sur Wikidata.
  2. Robert Ambelain, p. 787.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • J. E. Marconis de Nègre, Le sanctuaire de Memphis ou Hermès : Développements complets des Mystères Maçonniques, Paris, Bruyer, (lire en ligne).