Jean-Charles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jean-charles)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec l'humoriste suisse Jean Charles
Jean-Charles
Defaut 2.svg
Informations générales
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
CahorsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
comique, écrivainVoir et modifier les données sur Wikidata

Jean Louis Marcel Charles, dit « Jean-Charles », né le à Saint-Aulaye et mort à Cahors, est un humoriste et écrivain français.

Il récoltait les « perles », petites phrases involontairement humoristiques, dont il veillait à ce qu'elle soient « sauvages », autrement dit, qu'elles soient issues du fruit de ses enquêtes menées sur le terrain, et non de sa propre imagination, à l'exception de ses commentaires. Il écrivit d'abord Les Perles du facteur (1959), mais c'est La Foire aux cancres qui le consacra en 1962, se vendant à plus de 1,3 million d'exemplaires, en 24 langues.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de marchand de biens, il fut professeur, surveillant, speaker à la radio, employé de comptoir en Afrique Noire, commissaire de bord sur un bateau-usine, garçon de course à l'ONU (1942-51), journaliste (1952), puis écrivain », résumait-il dans le Who's Who France. À la rubrique « sport favori », il avait mis « sieste », jugé pas assez sérieux, et « tennis de table », dont il avait remporté le tournoi gentleman en 1978.

On le voit dans le premier numéro du « Petit Rapporteur » de Jacques Martin, en janvier 1975.

Selon sa femme Jehanne Jean-Charles, il avait en privé un humour beaucoup plus froid et noir, qui n'apparut jamais dans ses livres.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il produisit de nombreux recueils de « perles » thématiques, dont :

  • Les Perles du facteur (1959)
  • La Foire aux cancres (1962)
  • La Foire aux bidasses (pendant qu'il fit son stage a l'armée)
  • Le Rire sur ordonnance
  • Sacrés gendarmes
  • La Foire aux cancres continue
  • Vingt cancres après
  • Les Nouvelles Perles du facteur
  • Le Rire en herbe

Quelques perles[modifier | modifier le code]

Extraits de son premier recueil, Les Perles du facteur (chapitre Les cancres en liberté) :

  • Petits casaniers : « Les Pyramides étaient le tombeau des Pharaons, ils n'en sortaient pour ainsi dire jamais. »
  • C.Q.F.D. : « Le chat a des moustaches dures comme du fil de fer, c'est pourquoi on l'appelle un filin. »
  • Bonne raison : « En Espagne, l'Inquisition brûlait les hérétiques parce qu'ils manquaient de chaleur dans leurs convictions religieuses. »
  • Simple hypothèse : « Attendu que le cadavre a été découvert sans tête, au fond d'un puits, l'hypothèse du meurtre ne doit pas être exclue. »
  • Tout ne va pas si mal : « L'homme avait eu la tête broyée dans l'accident. Il avait également de nombreuses blessures aux jambes, celles-ci heureusement sans gravité. »

Il publia également quelques romans, dont les derniers furent « Pièges et malices du savoir-vivre » (1994), « Où est donc ma femme » (1999) et « Vive le Lot ». Il avait pratiquement achevé « Vive les centenaires ».

Deux films sont inspirés de ses livres :

Un disque La Foire aux cancres par Roger Pierre et Jean-Marc Thibault est sorti chez Pathé Marconi dans les années 1960 (Format 25 cm 33t )

Bibliographie partielle[modifier | modifier le code]

  • Ménage à deux (1955, Calmann Levy) (avec Jehanne)
  • Pas sérieux s'abstenir (1955, Calmann Levy)
  • Les Perles du facteur (1959, Calmann Levy)
  • Les Nouvelles Perles du facteur (1960, Calmann Levy)
  • Histoires à ne pas mettre en toutes les mains (1961, Calmann Levy)
  • La Foire aux cancres (1962, Calmann Levy)
  • Les Plumes du corbeau (1962, Jean-Jacques Pauvert)
  • Le rire en herbe (1963, Calmann Levy)
  • Aux quatre coins du rire (1964, Hachette)
  • L'école des malins (1964, Presses de la Cité)
  • Hardi les cancres (1965, Presses de la Cité)
  • Vingt cancres après (1966, Presses de la Cité)
  • Où est donc ma femme ? (1967, Plon) (roman)
  • Le livre d'or des mots d'enfants(1968, Presses de la Cité)
  • Histoires croustillantes [avec le carré blanc] (1968, Presses Pocket)
  • La Foire aux cancres continue (1969, Calmann Levy)
  • La bataille du rire 1939-1969 (1970, Presses de la Cité)
  • Histoires gratinées [avec le carré blanc] (1968, Presses Pocket)
  • Tous des cancres (1971, Calmann Levy)
  • Le rire c'est la santé (1972, Presses de la Cité)
  • La Foire aux bidasses (1973, Presses de la Cité)
  • L'amour en Perles (1974, Presses de la Cité)
  • La Foire aux ronds-de-cuir (1975, Presses de la Cité)
  • Le Rire sur ordonnance (1976, Presses de la Cité)
  • Lits Jumeaux. Théâtre. Pièce créée en octobre 1977 à Bordeaux
  • Sacrés gendarmes (1977, Presses de la Cité)
  • Le Festival des Cancres (1978, Presses de la Cité)
  • Le dictionnaire du sphinx (1978, Pocket)
  • 22 les Flics (1979, Presses de la Cité)
  • Lexique des histoires drôles (1979, Pocket)
  • Drôle de justice (1980, Presses de la Cité)
  • Vous avez dit horrible ? (1980, Jean Goujon)
  • Mémoires d'un cancre (1982, Presses de la Cité)
  • Les Gaietés de la marine (1981, Presses de la Cité)
  • Suivez le cancre (1983, Presses de la Cité)
  • Pièges et malices du savoir-vivre (1994, Calmann Levy)
  • La Foire agricole (1995, Jean-Charles)

Autre ouvrage:

  • L'Essonne: découverte d'un département (1975, Delalain)


Les Plumes du Corbeau et Vous avez dit horrible publiées au nom de Jean-Charles, sont en fait des œuvres de son épouse Jehanne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]