Jean-Yves Guiomar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Yves Guiomar
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
(à 76 ans)
Paris
Nationalité
Activité
écrivain
Autres informations
Mouvement
Directeur de thèse
Archives conservées par
La contemporaine (Arch 0005)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jean-Yves Guiomar, né le à Brest, mort à Paris le [1],[2], est un historien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Membre de l'Union démocratique bretonne (UDB) à la fin des années 1960, il en est exclu lors de la « crise gauchiste » du début 1970. Il participe alors à La Taupe bretonne. Il est remarqué en 1974 par la communauté historienne et le grand public pour son second livre, L’Idéologie nationale. Titulaire d'un doctorat d'État soutenu en à Rennes sur les historiens bretons au XIXe siècle, il travaillait à Paris dans l'édition en tant que spécialiste du mouvement breton et des nationalismes. Outre de nombreux articles, il a participé aux Lieux de mémoire de Pierre Nora, chez Gallimard, et au Dictionnaire de philosophie politique aux PUF.

Publications[modifier | modifier le code]

  • « Régionalisme, fédéralisme et minorités nationales en France entre 1919 et 1939 » (résumé d'un mémoire de maîtrise soutenu en 1968 sur « Les mouvements régionalistes et nationalistes et les partis de gauche en France entre les deux guerres », Faculté des lettres de Paris, dir. Jacques Droz), in Le Mouvement social, n° 70, janvier-.
  • L'Idéologie nationale. Nation Représentation Propriété, P., éd. Champ libre (coll. la Taupe bretonne), 1974.
  • La muraille ou l'exercice de la parole, récit, P., Sagittaire, 1979.
  • Le Bretonnisme. Les historiens bretons au XIXe siècle, Mayenne, Floch et Rennes, Société d'histoire et d'archéologie de Bretagne (Archives historiques de Bretagne), 1987.
  • La Nation entre l’histoire et la raison, P., éd. La Découverte, 1990.
  • Le nationalisme face à la démocratie, in Antoine de Baecque dir., Une histoire de la démocratie en Europe, P., éd. Le Monde, 1991.
  • Nations, nationalités, nationalismes en Europe, 1850-1920, in Bulletin de la S.H.M.C., 1996, 1-2 (pp 2-71).
  • L’Invention de la guerre totale, XVIIIeXXe siècle, P., éd. du Félin (coll. « Les marches du temps »), 2004.

Éditions critiques[modifier | modifier le code]

  • Jules Vallès, L'Insurgé, préface de Pascal Pia, notes de J.Y. Guiomar, P., le Livre de poche (1244), 1972.
  • Émile Masson, Les Bretons et le socialisme, présentation et notes par J.Y. Guiomar, P., François Maspero, 1972.
  • Correspondance Guillaume Lejean-Charles Alexandre (deux républicains bretons dans l'entourage de Lamartine et Michelet), édition, présentation, annotation, P., éd. Touzot, 1993.
  • Guillaume Lejean Charette, suivi de Cadoudal. Préface et notes de J.Y. Guiomar, éd. Perséides, 2006.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Guiomar Jean-Yves - Maitron », sur maitron-en-ligne.univ-paris1.fr (consulté le 25 août 2019)
  2. « Jean-Yves Guiomar (1940-2017) », sur cairn.info

Liens externes[modifier | modifier le code]

Archives[modifier | modifier le code]