Jean-Théodore de Raadt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Théodore de Raadt
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Jean-Théodore de Raadt (aussi Johann Theodor de Raadt), né à Elberfeld (Prusse) en et décédé à Bruxelles en , est un historien, sigillographe, héraldiste et numismate de nationalité prussienne[réf. nécessaire][1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Théodore de Raadt est l'auteur d'une abondante production de publications historiques.

Il reste principalement connu pour son érudite compilation en quatre tomes de nombreux sceaux armoriés des anciens Pays-Bas et pays avoisinants, qui reste un ouvrage de référence toujours utile et n'ayant pas encore d'équivalent plus récent.

Il fut aussi le premier à avoir déterminé ce qu'était exactement le redoutable goedendag des miliciens flamands et des Chaperons blancs.[réf. nécessaire]

Il a fait de nombreux relevés de seigneuries, permettant d'identifier leur nature juridique et leurs seigneurs.

Jean-Théodore de Raadt est naturalisé belge[2].

Quelques publications[modifier | modifier le code]

  • Jean-Théodore de Raadt, Sceaux armoriés des Pays-Bas et des pays avoisinants, Bruxelles, 1898-1903, 4 tomes.
  • Jean-Théodore de Raadt, De heerlijkheden van het land van Mechelen : Niel en zijne heren. Norderwijk en zijn heren.
  • Jean-Théodore de Raadt, De heerlijkheden van het land van Duffel en hunne heeren.
  • Jean-Théodore de Raadt, Les seigneuries du pays de Malines.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Eugène De Seyn, Dictionnaire biographique des Sciences, des Lettres et des Arts en Belgique, Bruxelles, tome premier, 1935, sub verbo.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. De nationalité belge d'après Le nouveau dictionnaire des Belges, le Catalogue général de la BnF et le Système universitaire de documentation
  2. « De Raadt, Jean-Théodore (1855-1905) », Système universitaire de documentation

Liens externes[modifier | modifier le code]