Jean-Théodore Radoux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Théodore Radoux

Jean-Théodore Radoux (né le à Liège; mort le à Liège) est un compositeur, bassoniste et pédagogue belge.

Élève de Fromental Halévy à Paris, il devient directeur du Conservatoire royal de Liège en 1857 en succession d'Étienne Soubre. En 1859 il remporte le premier Prix de Rome belge pour sa cantate « Le Juif errant » . En 1882, il fonde le musée Grétry à Liège.

Il est le petit-neveu de Charles Rogier (1800-1885) et le père du compositeur Charles Radoux-Rogier (1877-1952).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • LEVAUX, Thierry. Dictionnaire des compositeurs de Belgique du Moyen Age à nos jours. Ohain-Lasne : Ed. Art in Belgium, 2006, 736 p.
  • Œuvre des artistes et FIERENS-GEVAERT, Hippolyte. Liège : Maison Grétry : Catalogue illustré. Liège : Bénard, 1913, 94 p.
  • RADOUX-ROGIER, Charles. La maison de Grétry : suivez le guide ! Liège : Ville de Liège, 1946, 36 p.