Jean-Pierre Renard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Pierre Renard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Université Lille 1 : Sciences et Technologies (d), université d'Artois, Centre national de la recherche scientifiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Maître
Pierre-Jean Thumerelle (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jean-Pierre Renard est un géographe, professeur d'université et chercheur français né en .

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Renard est agrégé de géographie, docteur en géographie humaine (Lille1, 1987) et professeur à l'Université d'Artois[1], spécialiste de la géographie des frontières[2].

Après avoir été directeur de la faculté de géographie de Lille, il a été Vice-président de l'Université d'Artois et en tant que tel, il était attaché à la promotion de l'idée d'universités de proximité et œuvrait en ce sens[3]. Il prône l'interdisciplinarité, notamment entre économie et géographie, pour l'étude de l'environnement[4].

Il a dirigé le laboratoire Dynamique des Réseaux et des Territoires, aujourd'hui[Quand ?] rebaptisé Discontinuités, laboratoire associé au CNRS (EA 2468)[1]. Il travaille sur la notion de frontière : selon lui, au XXIe siècle, les frontières changent d'aspect mais ne s'atténuent pas[5]. En 2019, Pascal Clerc et ses collaborateurs estiment que les travaux de Jean-Pierre Renard sur les frontières et les territoires à la fin des années 1990 ont signé « une transformation radicale des questionnements »[6].

Il soutient sa thèse de doctorat Étude géographique des marges mitoyennes des régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie : la contribution de limites territoriales, autrefois frontalières, à la marginalisation d'espaces ruraux, sous la direction de Pierre-jean Thumerelle[7], et il est directeur de thèse[2].

Publications (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Les hautes terres artésiennes : étude de géographie rurale et régional : essai de définition d'un espace régional en fonction de sa ruralité profonde, sous la dir. de Pierre Biays, [s.l.], [s.n.], 1981.
  • Forêts et frontières : quelques réflexions pour une étude causale et évolutive avec Dubois Jean-Jacques. In: Espace, populations, sociétés, 1984-1, Limites et frontières, p. 25-42.
  • Étude géographique des marges mitoyennes des régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie : la contribution de limites territoriales, autrefois frontalières, à la marginalisation d'espaces ruraux, sous la dir. de Pierre-Jean Thumerelle, [s.l.], [s.n.], [1987] (thèse d'État).
  • «La place du bocage dans la vie régionale de l’Avesnois-Thiérache», Colloque européen sur le devenir du bocage, Actes, Fourmies, Ecomusée de la région de Fourmies-Trélon & Maison du Bocage, Sains-du-Nord, 1987b, p. 21-24.
  • « Les ménages d'une personne en Picardie. Quelques aspects structurels et géographiques », avec Schwartvagher E., in Espace, populations, sociétés, 1988-1. Ménages, familles et isolés - Households, families and lonely persons. p. 133-139.
  •  Nord et Est, frontières ouvertes , Didier Paris et Jean-Pierre Renard, Paris, La Documentation française, 1991
  • Le géographe et les frontières[8],[9], Paris, Éditions L'Harmattan, 1997, 299 p. (ISBN 2-7384-5252-3)
  • Le détroit du Pas de Calais et la politique de coopération frontalière avec Duhamel Sabine. In: Hommes et Terres du Nord, 2002/2. Détroits, sous la direction de Gérard Beltrando. p. 45-50.
  • Villes et frontières. Paris, Anthropos, collection << Villes >>. Bernard Reitel, Patricia Zander, Jean-Luc Piermay, et Jean-Pierre Renard, 2002. (ISBN 2-7178-4458-9), 275 pages[10].
  • En zone frontalière avec Sherko Fatah, 2004. In: Hommes et Terres du Nord, 2003/4. Slovaquie, sous la direction de François-Olivier Seys. p. 66.
  • Hommes et Terres du Nord, 2004-05/2. Tourisme et renouvellement des territoires, sous la direction de Marie-Madeleine Damien. p. 69-70.
  • Compte-rendu du séminaire «Frontières et temporalités», du vendredi , avec François Moullé.
  • Les frontières mondiales, avec Patrick Picouet [Texte imprimé] : origines et dynamiques, Nantes, éd. du Temps, DL 2007[11],[12].

En collaboration avec Pierre-Jean Thumerelle[7][modifier | modifier le code]

  • Comptes rendus d'articles (Espace Populations Sociétés, 1986, compte-rendu)
  • Condensé des interventions des auditeurs après l'exposé des communications regroupées dans le second ensemble. (Espace Populations Sociétés, 1984, autre)
  • Comptes rendus d'articles (Espace Populations Sociétés, 1984, compte-rendu)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Jean-Pierre Renard », sur data.bnf.fr (consulté le 18 septembre 2020)
  2. a et b Renard, Jean-Pierre (1948-..., géographe), IDREF
  3. « Dans le Pas-de-Calais, l'université d'Artois a conquis les petits-fils de mineurs », Le Monde, (consulté le 6 février 2020)
  4. Marc Galochet, Jérôme Longuépée, Valérie Morel, Olivier Petit. L'environnement : approches disciplinaires ou regards interdisciplinaires ?, Nature Sciences Société 2006 ; 14 (3) : 303-305.
  5. Laurent d'Ersu, Les frontières modèlent la géographie, La Croix, 2 octobre 2006
  6. Pascal Clerc, Florence Deprest, Guilhem Labinal, Didier Mendibil. Géographies : Épistémologie et histoire des savoirs sur l'espace. Armand Collin, 2019, 320 p. (ISBN 978-2-200-62608-2).
  7. a et b « Thumerelle, Pierre-Jean - Persée », sur Persée (consulté le 18 septembre 2020)
  8. François Guay, « Renard, Jean-Pierre, éd. (1997) Le géographe et les frontières. Paris et Montréal, L'Harmattan (Coll. « Les rendez-vous d’Archimède ») », Cahiers de géographie du Québec, (ISSN 0007-9766 et 1708-8968, DOI 10.7202/022731ar, consulté le 23 septembre 2020), p. 151
  9. Michel MICHEL, « Jean-Pierre Renard (dir.), Le géographe et les frontières [compte-rendu] », L'Information Géographique, (consulté le 23 septembre 2020), p. 136
  10. Guy Mercier, Villes et Frontieres. Paris, Anthropos, Collection « Villes », Questia, 2002
  11. Catherine Didier-Fevre, « Les frontières mondiales, origines et dynamiques. », sur La Cliothèque, (consulté le 23 septembre 2020)
  12. François Moullé, « Patrick Picouet, Jean-Pierre Renard : Les frontières mondiales. Origines et dynamiques. Éditions du temps, 2007, 159 pages », Espace populations sociétés. Space populations societies, (ISSN 0755-7809, consulté le 23 septembre 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]