Jean-Pierre Réginal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section ne s'appuie pas, ou pas assez, sur des sources secondaires ou tertiaires (août 2013).

Pour améliorer la vérifiabilité de l'article, merci de citer les sources primaires à travers l'analyse qu'en ont faite des sources secondaires indiquées par des notes de bas de page (modifier l'article).

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La mise en forme de cet article est à améliorer (novembre 2014).

La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ». Découvrez comment faire.

La typographie, les liens internes ou externes, les conventions de style, la présentation des sourcesetc. sont autant de points qui peuvent ne pas convenir voire être absents. Les raisons de la pose de ce bandeau sont peut-être précisées sur la page de discussion. Si seules certaines sections de l'article sont à wikifier, pensez à les indiquer en utilisant {{section à wikifier}}.

Jean-Pierre Réginal est un auteur-compositeur-interprète français.

Carrière[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Réginal enregistre son premier 45 tours, "Les mots s'en vont", en 1969, en Belgique, sous le label Sélection Records. "Ses chansons parlent de la vie, de l’amour, de la fuite du temps... thèmes éternels de nos préoccupations". Succès radiophonique pour Les mots s'en vont, sur les grandes radios françaises, et nombreuses invitations télés. Après plusieurs 45 tours, sort son premier album en 1975, pour le même label. Le deuxième album, en 1978, est enregistré sous la direction de François Rauber (ami et compositeur de Jacques Brel, Anne Sylvestre entre autres ), avec "La chansonnette" et la reprise de "Les mots s'en vont", chez Mudidisc, Label Festival.

Puis il signe aux disques Meys (Jean Ferrat, Isabelle Aubret...). Succès d’estime pour "Un coup de grisou dans le cœur", son album d’alors (1981), orchestré par Alain Goraguer . Nombreuses scènes, grandes et petites, cabarets, festivals et tournées pendant cette décennie, avec Annie Cordy, Les Parisiennes, Sim , et de nombreuses premières parties ou partages de scène avec Claude Nougaro, Nicoletta, Marcel Amont, Alain Barrière...

Séjour remarqué de plusieurs semaines au cabaret parisien "Les Petits Pavés", qui lui vaudra des articles élogieux dans Le Matin de Paris ou Paroles et Musiques par le journaliste Richard Cannavo.

L'année 1985 voit la sortie du 45 tours "J'ai froid partout" (label Romane Disques) et, pendant tout le mois de décembre, il assure la première partie des récitals de la grande interprète Cora Vaucaire, au Théâtre de Paris.

Jean-Pierre Réginal devient un "abonné" de la scène du cabaret parisien, Le Bateau Ivre, Le Théâtre Arcane, et surtout L'Écume dans le 14e arrondissement, dont il fera la fermeture en 1986. Il se partage entre scènes françaises et étrangères, particulièrement en Allemagne, puis au Danemark où il donne des concerts et développe des ateliers-chanson dont le succès ira grandissant et est toujours actuel. Il s’exporte aussi en Belgique, Suisse, et jusqu’en Afrique du Nord, Afrique Noire et en Amérique du Sud.

En 1988 sort son premier CD, reprise du 33 tours Festival. Jean-Pierre rechante tous les titres sur les orchestrations originales de François Rauber qui en assurera un nouveau mixage. Ce disque sera largement diffusé sur les ondes de Radio France qui redécouvre "La chansonnette". Passages télés sur FR3 et chez Pascal Sevran.

En 1992, sortie du deuxième CD - 4 titres - dont "Le calendrier révolutionnaire" (Romane Disques), que Jean-Pierre sera invité à venir chanter sur TF1, pendant l'émission Tous à la une, dont l'invité vedette est le fantaisiste Sim. Suivront deux mois de concerts à l'Aktéon Théâtre, avec une excellente presse écrite et quelques grandes émissions radio, France Inter, France Culture et Europe 1. France Bleue sera partenaire de l'opération.

Invité de la Radio sarroise pour une série de concerts, en 2010, Jean-Pierre y enregistrera son troisième CD, piano voix, en public, avec une reprise remarquée de sa chanson fétiche "Les mots s'en vont" et son touchant "Ma mère m'a dit", grand succès public sur scène.

Le quatrième CD, orchestré par Jean-Luc Arramy, "Fragile Accalmie", sort en 2010 avec une série de concerts au Forum Léo Ferré, lieu phare de la chanson d'auteur et au théâtre "Les Rendez-vous d'Ailleurs" à Paris 20e, avec quelques titres phares comme "Dans l'entre-deux" ou "Madame Alice".

Jean-Pierre apparait dans un CD collectif en 1996, avec deux titres enregistrés pendant son concert au Festival d'Artigues, "Dubois, Dupuis" et "Comme une araignée".

Jean-Pierre Réginal a écrit également pour Annie Cordy, composé des musiques pour la télévision, notamment le générique du feuilleton Le Fils du ciel, 26 épisodes pour TF1. Il a été producteur animateur à RFI (Radio France Internationale) de l'émission Rencontre d'un autre type pendant plusieurs années.

Références[modifier | modifier le code]

Site officiel : jpreginal.com

Liens externes[modifier | modifier le code]