Jean-Pierre Perrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 31 janvier 2020 à 16:24 et modifiée en dernier par Bot de pluie (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Jean-Pierre Perrin
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
(70 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions

Grand prix des lectrices de Elle 2003

(prix Joseph Kessel 2017)

Jean-Pierre Perrin, né le , est un journaliste, correspondant de guerre et écrivain français, auteur de récits d'actualité et de romans policiers.

Biographie

Il est grand reporter au quotidien Libération[1], spécialiste du Proche-Orient, du Moyen-Orient[1] et de l'Afghanistan.

En 2002, il publie Jours de poussière : choses vues en Afghanistan qui remporte le grand prix des lectrices de Elle 2003 dans la catégorie Documents. En 2003, il fait paraître Les Rolling Stones sont à Bagdad : Irak, dans les coulisses d'une guerre racontant la Guerre d’Irak et la fin du régime de Saddam Hussein. En 2017, il a obtenu le prix Joseph Kessel pour son récit Le djihad contre le rêve d'Alexandre (Seuil).

Il est également l'auteur d'ouvrages de littérature policière comme Chiens et Louves, paru en 1999 dans la collection Série noire, qui, selon Paul Maugendre, est « un roman profondément humain qui mêle habilement passé et présent et qui a le mérite de dénoncer ceux qui se glorifient de faits d’armes qu’ils n’ont pas vécus, ou s'ils les ont vécus, ce ne fut qu’en marge, tandis que les vrais, les purs de la première heure n’ont pas toujours été reconnus à leur vraie valeur »[2].

Œuvre

Récits

Romans

Recueil de nouvelles

Nouvelles

  • Matador, Délits d'encre, coll. « 10 p'tits noirs » (1997)
  • Les Petits Rats de l'An 2000, Revue 813 no 72-73 ()

Notes et références

Liens externes