Jean-Pierre Pedrazzini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pedrazzini.
 Ne doit pas être confondu avec Stéphane Pedrazzi.
Jean-Pierre Pedrazzini
Jean-Pierre Pedrazzini.jpg

Buste de Jean-Pierre Pedrazzini à Budapest.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 29 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Jean-Pierre PedrazziniVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Jean-Pierre Pedrazzini, né le à Paris et mort le , Neuilly-sur-Seine, est un journaliste franco-suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Son père est originaire du canton du Tessin et sa mère, monégasque. Grand reporter à Paris Match.

Formation[modifier | modifier le code]

Il étudie à Nice et Neuchâtel.

Carrière[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Pedrazzini entre à Paris Match en 1948 et mène de nombreuses missions en Europe de l'Est, notamment au cœur de l'Union soviétique de Khroutchev qu'il traverse en 1956 avec Dominique Lapierre, également journaliste à Paris Match, et en compagnie de leurs femmes. Ses photos font encore l'objet d'expositions[1],[2].

Mort[modifier | modifier le code]

Il est mort à 29 ans à la clinique de Neuilly-sur-Seine des suites des blessures subies à Budapest en Hongrie le lors de l'insurrection contre les Soviétiques alors qu'il était en train de photographier les événements.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Pedrazzini a été fait chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume.

Hommages[modifier | modifier le code]

  • Une plaque à sa mémoire a été apposée sur l'immeuble de la Köztársaság tér (Place de la République) dans le 8e arrondissement de Budapest, lieu où il reçut ses blessures mortelles à la suite d'une rafale de mitraillette. Une statue y a également été érigée et inaugurée lors de la commémoration du cinquantième anniversaire des évènements de 1956.
  • Une salle de l'Institut français de Budapest porte également son nom.
  • À l'occasion du 60e anniversaire de l'insurrection de Budapest, une plaque commémorative à sa mémoire a été inaugurée au Lycée Français Gustave Eiffel de Budapest le 10 novembre 2016[3],[4],[5],[6].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Il était une fois l'URSS avec Dominique Lapierre (livre sorti en 2005 à partir de leur voyage et des photos de Jean-Pierre Pedrazzini auquel l'auteur rend hommage)
  • Une passion foudroyée (éditions Michalon), un livre publié en 2006 qui rassemble les lettres d'amour échangées entre le photographe et sa femme Annie Pedrazzini, depuis leur rencontre au printemps 1955 jusqu'à la mort de Jean-Pierre en novembre 1956.
  • Une passion hongroise, de Danièle Georget (Plon 2008)[7],[8],[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les grands photographes de Match : 3. Jean-Pierre Pedrazzini » (consulté le 11 novembre 2016)
  2. « Pedrazzini, un grand reporter devenu un mythe - SWI swissinfo.ch », SWI swissinfo.ch, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  3. « Emlékfát ültettek a forradalom hős fotósának tiszteletére », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant, paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  4. « Emlékfát ültettek a forradalom hős fotósának tiszteletére | Lokál », sur www.lokal.hu (consulté le 11 novembre 2016)
  5. Endless Flux Labs, « Emlékfát ültettek az 56-os forradalom hős fotósának tiszteletére - PestiSrácok.hu », sur pestisracok.hu (consulté le 11 novembre 2016)
  6. (hu) « Emlékfát ültettek a hős fotós emlékére », Blikk.hu,‎ (lire en ligne)
  7. « Danièle Georget : Une passion hongroise », sur mardishongrois.blogspot.hu (consulté le 11 novembre 2016)
  8. « Interview : Danièle Georget - Une passion hongroise - Interviews et vidéos Confidentielles », sur www.confidentielles.com (consulté le 11 novembre 2016)
  9. « Faire l’amour et la guerre », Paris Match | Culture | Livres,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :