Jean-Pierre Marie Lavalette du Verdier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lavalette.
Jean Pierre Marie Lavalette du Verdier
Image illustrative de l'article Jean-Pierre Marie Lavalette du Verdier

Naissance
Bergerac (Dordogne)
Décès (à 37 ans)
Saint-Domingue
Origine Drapeau de la France France
Arme infanterie
Grade Général de brigade
Années de service 1783-1804

Jean Pierre Marie Lavalette du Verdier, né le à Bergerac (Dordogne), mort le à Saint-Domingue, est un général français de la Révolution et de l’Empire.

États de service[modifier | modifier le code]

Il entre en service en 1783, comme volontaire dans la marine, et il sert en Inde sous les ordres du général d’Entrecasteaux jusqu’en 1788.

De retour en France, il reçoit une affectation pour Saint-Domingue en 1789. Il passe sous-lieutenant dans le régiment de Port-au-Prince en 1790, et en 1792, il devient aide de camp du général Canclaux. Il est nommé capitaine en 1793, chef de bataillon en 1796 et il est promu adjudant-général à l’armée des côtes de Brest, commandant de l’arrondissement de Lorient. Dénoncé comme contre révolutionnaire, il est destitué le 30 octobre 1797.

Il est remis en activité le 8 décembre 1799, et il est affecté à l’armée d’Angleterre. Fin 1801, il est envoyé à Saint-Domingue, et il se distingue à la prise de Fort Dauphin sous les ordres du général Clauzel le 1er décembre 1802.

Il est promu général de brigade provisoire le 18 janvier 1803, et commandant de la place de Port-au-Prince. Le 9 octobre suivant, il abandonne aux insurgés la ville, l’arsenal et les magasins sans combat, et il se retire sur le Môle-Saint-Nicolas. Réfugié à Santiago de Cuba, il reçoit l’ordre de rejoindre le général Ferrand à Santo-Domingo.

Il meurt le 19 avril 1804, à bord du brick « Sans-Pareil » lors de la traversée du Vieux canal de Bahama.

Sources[modifier | modifier le code]