Jean-Pierre Landau (haut fonctionnaire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean-Pierre Landau et Landau.
Jean-Pierre Landau
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Jean-Pierre Landau est un haut fonctionnaire français né le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Etudes[modifier | modifier le code]

Après des études à l'École des hautes études commerciales (HEC) et à l'Institut d'études politiques de Paris (Sciences Po), il est élève de l'École nationale d'administration (Promotion Simone Weil (1974)).

Fonction publique[modifier | modifier le code]

Il intègre en 1974 l'Inspection générale des finances avant de devenir conseiller technique de Simone Veil, ministre de la Santé et de la Famille de 1978 à 1979, puis de Jean-François Deniau (au Commerce extérieur de 1979 à 1980, puis aux Réformes administratives de 1980 à 1981).

Affecté à la direction des relations économiques extérieures (DREE) du ministère de l'Économie et des Finances à partir de 1981, il y est sous-directeur de 1986 à 1989.

De 1989 à 1993, il est nommé à Washington administrateur pour la France au FMI et à la Banque mondiale. Il prend ensuite la tête de la DREE jusqu'en 1996.

Il réintègre l'Inspection générale des finances de 1996 à 1998 et devient en 1999 directeur général de l'Association française des banques.

De 2001 à 2006, il est administrateur pour la France à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et ministre conseiller pour les affaires financières près de l'Ambassade de France à Londres.

De 2006 à 2011, il est second sous-gouverneur de la Banque de France, membre du conseil d’administration de la Banque des règlements internationaux (BRI) et membre du Forum de stabilité financière[1]. Il est également suppléant au G7 et au G20 et membre du groupe de travail de l’OCDE (WP3) consacré à la politique économique et financière.

En 2012, Jean-Pierre Landau est membre du jury du Prix pour la prévention des conflits[2] décerné annuellement par la Fondation Chirac.

En janvier 2018, Bruno Le Maire lui confie une mission sur les cryptomonnaies[3]. Le rapport préparé en collaboration avec Alban Genais est présenté au Ministre de l'Economie et des Finances en juin 2018[4].

Activités d'enseignement[modifier | modifier le code]

Professeur de politique monétaire des banques centrales à l'Institut d'études politiques de Paris[5], il a été, de 1990 à 1993, professeur associé (économie européenne et intégration européenne) à l'École Paul Nitze d'études internationales avancées (SAIS) de l'Université Johns-Hopkins (campus de Washington).

Il enseigne actuellement à l'Université de Princeton, au sein de l'école Woodrow Wilson pour les relations internationales[1].

Il est le président du comité de préfiguration de l'École des affaires publiques de Sciences Po et il est ensuite nommé doyen de l'école. Toutefois, il a démissionné du rôle dans des circonstances mystérieuses deux mois avant l'ouverture de l'école, alors remplacé par le jeune économiste, Yann Algan.

Publications[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]