Jean-Pierre Koffel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Pierre Koffel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
MarocVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jean-Pierre Koffel, né à Casablanca (Maroc) le [1] et décédé à Kénitra (Maroc) le [2], est un poète et romancier français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Agrégé de lettres classiques, Jean-Pierre Koffel dirigeait plusieurs associations littéraires et poétiques au Maroc et collaborait à plusieurs journaux et hebdomadaires. Il fut directeur de la collection Côté Maroc aux éditions Marsam. Outre ses activités poétiques et littéraires, Jean Pierre Koffel a mené une longue carrière au sein du ministère de l'éducation nationale du Maroc. Il s'est spécialisé dans l'enseignement du français langue étrangère, d'abord comme enseignant du second cycle, puis comme inspecteur de français. Il a promu un enseignement très dynamique, axé sur des techniques innovantes de communication écrite et orale qui visaient à répondre aux besoins des élèves et à leur donner la maîtrise d'un français vivant et contemporain, notamment par la conception et la co-direction d'ouvrages très complets de pédagogie du français en second cycle. (Cours pratique de langue française et d'expression écrite- Rabat- 1986).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Nous l'appellerons Mehdi, Le Fennec, 1994, (ISBN 978-9981838154), Prix Grand Atlas 1994/1995
  • Des pruneaux dans le tagine, Le Fennec, 1995, (ISBN 978-9981838369)
  • Pas de visa pour le paradis d'Allah, Le Fennec, 1997 (ISBN 978-9981838499)
  • L'Inspecteur Kamal fait chou blanc, Le Fennec, 1998 (ISBN 978-9954000106)
  • La Cavale assassinée, Traces du présent, 1998 (ISBN 978-9954212127)
  • Rapt à Ineziane, Le Fennec, 2000
  • C'est ça que Dieu nous a donné, Marsam, 2003 (ISBN 978-9981149601)
  • Ptolémée de Maurétanie, le dernier pharaon, en collaboration avec Josiane Lahlou, 2005
  • Anthologie de la poésie de langue française au Maroc, 2005
  • Dalal mon amour, Marsam, 2007 (ISBN 978-9954210857)

En 2008, Jean-Pierre Koffel publie aux éditions Biliki le livre Marrakech Baisenesse sous le double pseudonyme Zakaria Imansar et Alexis Gardiner. En demandant à l'éditeur de ne pas en parler jusqu'à sa mort.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Al Bayane (consulté le )
  2. « Décès du poète et romancier Jean-Pierre Koffel à Kenitra », sur www.emarrakech.info,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Jamal Rchid, « Hommage : Kénitra et le Maroc disent : Merci JPK », Al Bayane,‎ (lire en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article
    Hommage et biographie.