Jean-Pierre Kernoa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Pierre Kernoa
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
(à 79 ans)
Drapeau de la France Créteil
Nom de naissance
Jean-Pierre Lemaire
Nationalité
Activité
Autres informations
Instrument
Label
Genres artistiques

Jean-Pierre Lemaire, dit Jean-Pierre Kernoa ou Kernoa, est un parolier français également interprète, né le à Paris 14e et mort le à Créteil[1],[2],[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Lemaire est surtout connu pour avoir écrit les paroles de chansons de Maxime Le Forestier comme Éducation sentimentale, La Rouille ou Fontenay-aux-Roses, toutes trois parues en 1972 sur l'album Mon frère et faisant partie des titres majeurs de ce dernier.

Il a également collaboré à d'autres titres de Maxime Le Forestier en tant que parolier, notamment sur les albums Le Steak (Février de cette année-là, Parlez-moi de saison, Là où) et Les Jours meilleurs (Qui c'est l'type en noir?)[4].

Il a en outre écrit quelques paroles de chansons pour Catherine Le Forestier (Sophie sur l'album L'Amour avec lui), Juliette Gréco (Dans ton lit de cristal sur l'album Face à face) ou Yves Duteil (Elle est brune sur l'album L'Écritoire)[4]. Il a également été parolier pour Daniel Guichard et Jean-Michel Caradec ou Stephan Reggiani et pour son ami Alex Busanel.

En tant qu'interprète, il a sorti plusieurs singles dans les années 1970, dont Il ne me manque plus que toi ou Il se peut, dont il a écrit les paroles. Il a également publié trois albums, Oh ! Mes souvenirs, L'Autre saison et Regarder passer les trains[5].

Discographie[modifier | modifier le code]

En tant que parolier :

  • 1969 - Sophie (Catherine Le Forestier)
  • 1971 - Dans ton lit de cristal (Juliette Gréco)
  • 1972 - Éducation sentimentale (Maxime Le Forestier)
  • 1972 - La Rouille (Maxime Le Forestier)
  • 1972 - Mourir pour une nuit (Maxime Le Forestier)
  • 1972 - Fontenay-aux-Roses (Maxime Le Forestier)
  • 1972 - Faut pas pleurer comme ça (Daniel Guichard)
  • 1973 - Février de cette année-là (Maxime Le Forestier)
  • 1973 - Parlez-moi de saison (Maxime Le Forestier)
  • 1973 - Là où (Maxime Le Forestier)
  • 1973 - Mauve (Maxime Le Forestier)
  • 1973 - Tendre Garance (Jean-Michel Caradec)
  • 1974 - De votre âge (Jean-Michel Caradec)
  • 1974 - Elle est brune (Yves Duteil)
  • 1975 - C'est un 15 novembre (Alex Busanel)
  • 1980 - Au bout de la rue (Maxime Le Forestier)
  • 1980 - Je pense à vous (Maxime Le Forestier)
  • 1981 - Raconte-moi (Maxime Le Forestier)
  • 1981 - L'Enfant et l'Étang (Maxime Le Forestier)
  • 1981 - Le Fermier, le Dompteur, le Président et l'Autre (Maxime Le Forestier)
  • 1983 - Qui c'est l'type en noir? (Maxime Le Forestier)

En tant que parolier et interprète :

  • 1974 - Il se peut - Kako, single (production A. Busanel)
  • 1975 - Oh ! Mes souvenirs, album
  • 1976 - Il ne me manque que toi, single
  • 1977 - L'Autre Saison, album
  • 1978 - Regarder passer les trains, album

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Maxime Le Forestier perd son parolier historique », sur nouvelobs.com, 28 mars 2018
  2. « Le parolier de la chanson «Fontenay-aux-Roses » n’est plus », leparisien.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. Insee, « Fichier des personnes décédées », sur data.gouv.fr, (consulté le ).
  4. a et b (en) Jean-Pierre Kernoa sur Discogs
  5. Encyclopédisque : Jean-Pierre Kernoa

Liens externes[modifier | modifier le code]