Jean-Pierre Jolivet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Pierre Jolivet
Defaut 2.svg
Informations
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Fonction

Jean-Pierre Jolivet (Né le à Montréal), est un homme politique québécois. Il était le député péquiste de Laviolette à l'Assemblée nationale du Québec de 1976 à 2001.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Julien Jolivet, journalier, et de Lucienne Poirier. Il fait ses études à l'école paroissiale de Richelieu, à l'académie Sacré-Cœur à Grand-Mère, à l'école des Frères de l'instruction chrétienne à Pointe-du-Lac et son cours classique au Séminaire Ste-Marie de Shawinigan. Il a obtenu un baccalauréat ès arts en 1962 de l'université Laval où il fut diplômé en pédagogie.

Professeur de niveau secondaire à la régionale Chambly, à Saint-Basile-le-Grand en 1963, et dans la région de la Mauricie de 1964 à 1969. Président du Syndicat des travailleurs de l'enseignement de la Mauricie (STEM) de 1968 à 1972 et représentant syndical permanent de 1972 à 1976. Président du comité d'implantation du Centre local de services communautaires (CLSC) de Grand-Mère-Normandie.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Il est membre du Rassemblement pour l'indépendance nationale (RIN) et du Mouvement souveraineté-association (MSA). Il est candidat du Parti québécois dans la circonscription de Laviolette lors de l'élection générale québécoise de 1973 mais perd au profit du candidat du Parti libéral, Prudent Carpentier. Il est de nouveau candidat dans la même circonscription lors de l'élection générale de 1976 et il est élu député. Il y sera réélu sans interruption, jusqu'en 2001. Réélu en 1981. Vice-président de l'Assemblée nationale du au . Ministre délégué aux Forêts dans les cabinets Lévesque et Johnson (Pierre Marc) du au . Réélu en 1985 et 1989. Vice-président de la Commission de l'éducation du au . Leader adjoint de l'Opposition officielle du au . Vice-président de la Commission de l'économie et du travail du au . Réélu en 1994 et 1998. Whip en chef du gouvernement du au ; leader parlementaire du gouvernement du au ; ministre délégué à la Réforme électorale et parlementaire du au ; ministre délégué à la Réforme électorale et parlementaire au Développement des régions et aux Forêts du 25 février au . Ministre des Régions du au , date de sa démission à titre de ministre et député. Il annonce alors qu'il ne briguera pas de septième mandat.

Élu au conseil d'administration de l'Orchestre symphonique de Trois-Rivières et également nommé commissaire honoraire au District scout de la Saint-Maurice.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]