Jean-Pierre Dubois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Pierre Dubois
Image dans Infobox.
Jean-Pierre Dubois (à droite)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (68 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de

Jean-Pierre Dubois est un juriste et militant de gauche français, né le . Il fut président de la Ligue des droits de l'Homme (LDH) ( – ). Il en est président d'honneur[1] depuis .

Carrière[modifier | modifier le code]

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Il a été professeur de droit public à l'Université de Bourgogne de 1984 à 1999, puis à l'université de Paris XI[2] de 1999 à septembre 2020. Il a été suspendu de ses fonctions de professeur d’université, à titre conservatoire, le14 mai 2020, au motif que des irrégularités avaient affecté le déroulement en "distanciel" d'une épreuve d'examen dont il ne maîtrisait en rien les données informatiques. Devant les protestations contre cette mesure dépourvue de toute justification sérieuse[3], la décision a été retirée dès le lendemain 15 mai 2020, mais malgré les demandes répétées de l'intéressé la lumière n'a toujours pas été faite sur les manoeuvres très probablement frauduleuses qui ont conduit à cette décision sans précédent… et qui pourraient donc se reproduire.

Militantisme[modifier | modifier le code]

Il adhère à la LDH en 1986, dans la section de Dijon. Il a ensuite milité dans les sections de Saint-Denis, devenue section « 93 Ouest », de Paris 20 puis de Paris 18.

De 2001 à 2005, il a été secrétaire général adjoint de la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH).

En 2005, il entame son 4e mandat au comité central de la LDH et son 8e mandat de membre du bureau national (comme vice-président. En juin de la même année, il est élu président de la LDH[4], mandat qu'il assure jusqu'en juin 2011.

Ses thèmes de prédilection sont la citoyenneté, la laïcité et la mondialisation. Il a rapporté dans diverses instances de la LDH ou de la FIDH sur ces thèmes et a participé à plusieurs forums sociaux mondiaux et européens.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est divorcé de Marie-Christine Vergiat avec qui il a eu un enfant en 1998.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le contrôle administratif sur les établissements publics, coll. « Bibliothèque de droit public », éd. LGDJ, 1982
  • La responsabilité administrative, coll. « Repères », éd. La Découverte, 1996
  • « Vous avez dit laïcité? » (co-auteur Charles Coutel), éd. du Cerf, Paris, 2016.
  • En collaboration :
    • Citoyenneté, souveraineté, société civile, éd. Dalloz, 2003 ;
    • Refonder la citoyenneté Démocratie politique & démocratie sociale, (dir. avec Marie-Christine Vergiat), éd. Le Bord de l'eau, coll. « Clair & Net », 2003 (ISBN 978-2911803772) ;
    • Une démocratie asphyxiée L'état des droits de l'homme en France, éd. La Découverte, coll. « Sur le vif », 2008.
    • « La justice mise au pas » in L'État pyromane, éd. Delavilla, Paris, 2010 (ISBN 978-2-917986-035).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Depuis le 86e congrès national de la Ligue des droits de l'Homme, juin 2011.
  2. devenue université Paris-Saclay en janvier 2020.
  3. « Suspension autoritaire inacceptable d'un enseignant-chercheur à l'université Paris-Saclay - Communiqué de presse du 14 mai 2020 », sur www.snesup.fr, (consulté le 15 mai 2020)
  4. « Jean-Pierre Dubois élu président de la LDH », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le 28 septembre 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]