Jean-Pierre Cyprien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cyprien.

Jean-Pierre Cyprien
Image illustrative de l’article Jean-Pierre Cyprien
Jean-Pierre Cyprien en 2007.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (49 ans)
Lieu Basse-Terre (Guadeloupe)
Taille 1,85 m
Période pro. 1987-2002
Poste Défenseur
Parcours junior
Saisons Club
-1986Drapeau : France Lions d'Alfortville
1986-1987Drapeau : France Le Havre AC
Parcours amateur
Saisons Club
2002-2003Drapeau : France ES Fréjus 16 (0)
2004-2005Drapeau : France Pau FC -
2008Drapeau : France US Cagnes -
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1987-1990Drapeau : France Le Havre AC 87 (8)
1990-1994Drapeau : France AS Saint-Étienne 140 (1)
1994-1995Drapeau : Italie Torino FC 2 (0)
1995-1996Drapeau : France Stade rennais 35 (3)
1996-1997Drapeau : Suisse Neuchâtel Xamax 28 (1)
1997-1999Drapeau : Italie US Lecce 65 (2)
1999-2000Drapeau : France Olympique de Marseille 11 (0)
2000Drapeau : Italie Salernitana Calcio 0 (0)
2000-2001Drapeau : Italie FC Crotone 20 (2)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1994Drapeau : France France 01 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 7 décembre 2012

Jean-Pierre Cyprien, né le à Basse-Terre en Guadeloupe, est un footballeur professionnel français. Son poste de prédilection était défenseur.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1992-1993, il s'impose à Saint-Étienne comme l'un des meilleurs défenseurs centraux du championnat en formant avec l'ancien international Sylvain Kastendeuch l'une des charnières centrales les plus solides[1]. Il confirme ce niveau de jeu, toujours à Saint-Étienne, mais cette fois au côté du libéro international Laurent Blanc, et cela même si cette saison 1993-1994 s'avère plus difficile pour les stéphanois.

Quoi qu'il en soit, ses performances attirent l'attention du nouveau sélectionneur Aimé Jacquet, lequel le convoque pour un match historique, le premier de l’équipe de France depuis le naufrage face à la Bulgarie[1]. Il honore son unique sélection en équipe de France contre l'Italie à Naples. Trois jours après, il est victime d'une rupture du tendon d'Achille, une blessure qui l'éloigne des terrains de longs mois alors qu'il évolue à l'AS Saint-Étienne[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :