Jean-Pierre Brulois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Pierre Brulois
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (61 ans)
LilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Jean-Pierre Brulois, né le [1], est un ancien champion du monde de force athlétique, homme fort et haltérophile[2] français.

Sports de force[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre est principalement connu pour avoir remporté le titre de champion du monde IPF Powerlifting 1990 à La Haye, aux Pays-Bas. Ancien champion olympique junior d'haltérophilie, il a également concouru dans quatre championnats du monde d'homme fort : 1985, 1986, 1988 et 1992[3], terminant huitième en 1985, cinquième en 1986 et septième en 1988. Il est médaillé de bronze de force athlétique aux Jeux mondiaux de 1989 dans la catégorie des poids lourds.

Globalement, Jean-Pierre Brulois est sans doute le Français le plus fort dont les exploits ont jamais été officiellement vérifiés (avec Louis Uni et Charles Rigoulot).

Vie privée[modifier | modifier le code]

Dans un article de 2005, Jean-Pierre Brulois a confié au spécialiste français des sports de force Emmanuel Legeard que, enfant, il a été tourmenté par un cauchemar récurrent dans lequel il se faisait écraser par un camion ; l'entraînement aux poids l'a aidé à surmonter ce traumatisme [4]. Jean-Pierre a commencé l'haltérophilie à 14 ans. En tant que cadet (à 16 ans) puis en tant qu'haltérophile junior (à 17 ans), il a pulvérisé les records français dans les disciplines de l'arraché et de l'épaulé-jeté, mais il a dû arrêter à 18 ans pour effectuer son service militaire.

De retour de son service militaire, il a été contacté par Serge Nubret qui l'a convaincu d'abandonner l'haltérophilie pour la force athlétique. Au milieu des années 1980, Jean-Pierre rencontre Marc Vouillot, un entraîneur renommé de force athlétique, qui a immédiatement perçu son potentiel athlétique et a commencé à l'entraîner. En 1990, il a été couronné champion du monde poids super-lourd de l'International Powerlifting Federation. Il a quitté le milieu peu après pour des raisons autant professionnelles que familiales. En 1987, Harry Kümel l'avait pressenti pour le rôle d'Hercule dans un téléfilm de la Série rose, Hercule aux pieds d'Omphale de Michel Boisrond.

Records de force athlétique[modifier | modifier le code]

  • Squat - 402,5 kg « Équipé » (Championnats du monde IPF de 1990, catégorie plus de 125 kg).
  • Développé couché - 250 kg « raw » (Coupe des Flandres, 1991, catégorie plus de 125 kg).
  • Soulevé de terre - 340 kg « raw » (Championnats nationaux, Fédération française de force, catégorie 125 kg).
  • Total 972,5 kg [5].

Records notables en haltérophilie[modifier | modifier le code]

  • Arraché : 120 kg (record national français des cadets à l'âge de 16 ans) [2].
  • Épaulé-jeté : 150 kg (record national français des cadets à l'âge de 16 ans) [2].

Records personnels[1][modifier | modifier le code]

Résultats mondiaux homme fort[modifier | modifier le code]

  • 1985 World's Strongest Man : huitième
  • 1986 World's Strongest Man : cinquième
  • 1988 World's Strongest Man : septième

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Emmanuel Legeard, La Force, Paris, France, 2005
  2. a, b et c Georges Lambert, Haltérophilie : le guide du spécialiste, Paris, 1978
  3. « http://www.theworldsstrongestman.com/worlds-strongest-man-archive.html »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  4. Emmanuel Legeard, « Jean-Pierre Brulois, The Son of Apollon », Milo, IronMind, vol. 12, no 4,‎ , p. 94 (lire en ligne)
  5. http://en.allpowerlifting.com/lifters/FRA/Brulois-Jean-Pierre-830/
  6. http://www.imdb.com/title/tt0877465/fullcredits
  7. http://www.imdb.com/title/tt0103103/fullcredits

Liens externes[modifier | modifier le code]