Jean-Pierre Beauviala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Pierre Beauviala
Jean-Pierre Beauviala à la Cinémathèque française le 21 janvier 2008.jpg

Jean-Pierre Beauviala le à la Cinémathèque française pour l'inauguration du Conservatoire des techniques cinématographiques.

Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Jean-Pierre Beauviala, né en 1937 à Arles, est un ingénieur et électronicien français, passionné de cinéma, créateur de caméras et d'enregistreur sonore.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Beauviala fait ses études à l'université de Grenoble, où il est responsable du ciné-club, succédant à cette fonction à Jean-Michel Barjol. Il termine ses études en 1962, avec un doctorat en électronique et devient professeur en électronique à l'université.

Pour réaliser lui-même un film sur les pratiques urbanistiques de cette époque, Beauviala invente, les instruments qui manquaient à la réalisation de son projet, c'est-à-dire l'asservissement sur quartz des moteurs de caméra pour supprimer le fil entre caméra et magnétophone, puis le marquage du temps[1] pour pouvoir éliminer le clap, et enregistrer le son sur trois enregistreurs Nagra dispersés dans divers lieux de son quartier à Grenoble. Le film ne se fait pas, mais Beauviala va continuer à inventer.

Il quitte son poste à l'université en 1968 et travaille comme consultant pour le fabricant Éclair, chez qui il crée le moteur quartz. Il y reste un an, puis part fonder la société Aaton Digital à Grenoble quand Éclair est déménagé de Paris à Londres en 1970[2].

Avec Aaton, il invente, entre autres, la caméra vidéo de poing (la Paluche), le marquage temps dans les caméras film, le 35 mm à trois perforations, le Cantar (enregistreur sonore numérique)…

Il a reçu, en 2002, le Eastman Kodak Gold Medal Award, décerné par la SMPTE, pour ses apports techniques innovants et particulièrement pour la conception de la caméra A-minima.

Créations[modifier | modifier le code]

Caméras 16 mm et Super 16
  • Aaton LTR7
  • Aaton LTR54
  • Aaton XTR
  • Aaton XTR+
  • Aaton XTR Prod
  • Aaton Xtera
  • A-minima
Caméras 35 mm
  • Aaton 35I
  • Aaton 35II
  • Aaton 35III
  • Penelope
Caméra numérique
  • Penelope-Delta
Enregistreur numérique

J.-P. Beauviala au cinéma[modifier | modifier le code]

Producteur
Acteur
Documentaire

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Didier Péron, « Beauviala, le son d'invention », sur liberation.fr, 30 janvier 2002.
  2. « Aaton, petit acteur majeur du grand écran », sur lafabriquehexagonale.com, 19 janvier 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Entretien avec J.-P. Beauviala », par Alain Bergala, Jean-Jacques Henry, Serge Toubiana, Cahiers du Cinéma, no 285 à 288, février-mai 1978 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]