Jean-Philippe de Hanau-Lichtenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le comte Jean-Philippe de Hanau-Lichtenberg ( à Bouxwiller à Babenhausen[1]) était un fils du comte Philippe Wolfgang de Hanau-Lichtenberg (1595-1641) et de son épouse, la comtesse Jeanne d'Oettingen-Oettingen (1602-1639).

Au cours de son enfance, ses parents ont dû fuir à plusieurs reprises de leur comté de Bouxwiller à proximité de Strasbourg, où la famille possédait une maison de maître, pour éviter les combats de la Guerre de Trente Ans. En tant que deuxième fils, il a reçu le château et le quartier de Babenhausen de son père. Il ne pouvait prendre possession de Babenhausen en 1647, comme il avait été occupée par Mayence pendant la guerre. Après la fin de la guerre, Jean Philippe et son jeune frère Jean-Reinhard II de Hanau-Lichtenberg (1628-1666) sont allés faire un Grand Tour à travers l'Allemagne, les Pays-Bas, l'Angleterre, la France et la Suisse.

En 1664, Jean Philippe a visité la Diète de Ratisbonne, où il s'est battu en duel contre un prince de la Maison Reuss. En 1669, il a tenté d'organiser un coup d'état contre son frère Frédéric Casimir de Hanau qui avaient accablé le comté de Hanau avec de lourdes dettes, et a essayé d'améliorer sa situation financière en vendant une partie de son territoire. Les parents de Frédéric Casimir désapprouvaient son action et en novembre 1669, ils prirent le pouvoir pendant son absence. Leur gouvernement d'urgence s'est effondré après trois jours et Frédéric Casimir a été rétabli au pouvoir. Il a alors chassé Jean Philippe de la ville de Hanau.

Jean Philippe est mort le mois suivant, le 18 décembre 1669, et a été enterré dans l'église Saint Nicolas de Babenhausen, où sa femme avait été enterrée plus tôt[2].

Le mariage et la descendance[modifier | modifier le code]

Le 16 février 1651, il épousa la princesse Suzanne-Marguerite d'Anhalt-Dessau (1610-1663). Elle était une fille de Jean-Georges Ier d'Anhalt-Dessau (1567-1618) et de la comtesse palatine Dorothée de Simmern. Elle était la plus jeune sœur de la princesse Sibylle-Christine d'Anhalt-Dessau (1603-1686), la seconde épouse de Frédéric Casimir de Hanau, qui a été le comte et un frère aîné de Jean Philippe. Le mariage est resté sans enfant.

Jean Philippe a eu plusieurs enfants illégitimes. Au moins trois sont documentés[3],[4]:

  • Une fille (né après 1663)[5], mariée à un fonctionnaire de la douane nommé Cressl
  • Un fils (né après 1663)[6], qui a utilisé le nom de famille de Berg et a servi comme officier dans la milice de Hanau
  • Un autre fils (né après 1663), qui a également utilisé le nom de famille de Berg et a également servi comme officier dans la milice de Hanau

Rien n'est connu au sujet de la mère de ces enfants.

Références[modifier | modifier le code]

  • Georg Friedrich Dhein: Sammlungen zur Hanauer Geschichte, 7 vol., non publié, de type manuscrit dans la Bibliothèque de la Ville de Hanau, section de Hanau-Hesse, signature I b 2 D
  • Reinhard Dietrich: Die Landesverfassung en dem Hanauischen, dans la série Hanauer Geschichtsblätter, vol. 34, Hanau, 1996, (ISBN 3-9801933-6-5)
  • Katalog der Leichenpredigten und sonstigen Trauerschriften im Hessischen Staatsarchiv Darmstadt, dans la série Marburger Personalschriftenforschungen, vol. 14, Sigmaringen, 1992
  • Wilhelm Morhardt: Hanau alt - Ehren b'halt - Die Grafen von Hanau-Lichtenberg dans Geschichte und Geschichten, dans la série Babenhausen einst und jetzt, vol. 10, Babenhausen, 1984
  • Reinhard Suchier: Genealogie des Hanauer Grafenhauses, in: Festschrift des Hanauer Geschichtsvereins zu seiner fünfzigjährigen Jubelfeier suis 27. En Août 1894, Hanau, 1894
  • Richard Wille: Hanau im dreissigjährigen Kriege, Hanau, 1886
  • Ernst J. Zimmermann: Hanau Stadt und Land, 3e ed., Hanau, 1919, reprint 1978

Notes de bas de page[modifier | modifier le code]

  1. Document D7:1/1 dans les Archives de l'État de Hesse à Darmstadt dit qu'il est décédé le 28 novembre 1669. Cela pourrait être le résultat d'une conversion incorrecte le calendrier Julien au calendrier Grégorien
  2. Un enterrement sermon a été publié quand elle est morte; elle est cataloguée dans la Hesse Archives de l'État à Marburg en tant que fichier 81, le Gouvernement de Hanau, le document A 40,6
  3. Wille, p. 504, se référant à un état antérieur, manuscrits, généalogie de la Maison de Hanau
  4. Suchier, p. 22, se référant à la généalogie de Dhein dans la Hesse Archives de l'État à Marburg
  5. Suchier, p. 22, note 102 suppose qu'elle est née dans une relation de Johann Philipp bagan après la mort de sa femme. Cette hypothèse pourrait être le résultat de son 19e siècle position sur les relations extraconjugales.
  6. Suchier, p. 22 note 102