Jean-Philippe Maurer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maurer.

Jean-Philippe Maurer
Illustration.
Jean-Philippe Maurer en novembre 2013.
Fonctions
Conseiller départemental du canton de Strasbourg-6
En fonction depuis le
Prédécesseur canton créé
Conseiller général du canton de Strasbourg-7
Prédécesseur Daniel Hoeffel (UDF)
Successeur canton supprimé
Député de la 2e circonscription du Bas-Rhin
Élection
Prédécesseur Marc Reymann (UMP)
Successeur Philippe Bies (PS)
Biographie
Date de naissance (59 ans)
Lieu de naissance Strasbourg (Bas-Rhin)
Nationalité Française
Parti politique Les Républicains

Jean-Philippe Maurer, né le à Strasbourg (Bas-Rhin), est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Philippe Maurer est le suppléant du député Marc Reymann de 2002 à 2007. Il est élu député de la 2e circonscription du Bas-Rhin en 2007 avec Clarisse Siefert comme suppléante. Il est battu par le candidat PS Philippe Bies lors des élections législatives de 2012.

Il est élu conseiller municipal et de l'Eurométropole de Strasbourg en 2014.

Il est réélu conseiller départemental du canton de la Meinau - Neuhof - Stockfeld - Neudorf-ouest en 2015.

Le 19 janvier 2019 il déclare être candidat pour conduire une liste aux élections municipales de 2020 à Strasbourg[1].

Mandat national[modifier | modifier le code]

À l’Assemblée Nationale, Jean-Philippe Maurer était membre de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation. Il participa à plusieurs groupes d’études :

  • président du groupe d'études « Abstention et vote blanc »
  • vice-président du groupe « Prévention et lutte contre les profanations des lieux de culte et cimetières »
  • membre des groupes « Deux-roues motorisés et non motorisés », « Droits de l'enfant et de l'adolescent et protection de la jeunesse », « Construction et logement » et « Vie associative et bénévolat »

Il est nommé rapporteur pour avis du budget 2012 pour la jeunesse et la vie associative (Voir le rapport). En , il est nommé membre du comité stratégique de l'agence du service civique par le président de l'Assemblée Nationale.

Jean-Philippe Maurer est l’auteur de plusieurs rapports et propositions de lois concernant notamment :

  • la lutte contre les profanations de cimetières et lieux de cultes (Voir le rapport)
  • la mise en œuvre du service civique (Voir le rapport)
  • le projet de loi de finances pour 2012 - Jeunesse et vie associative (Voir le rapport)
  • le droit des victimes (conservation des scellés[2], durée de la prescription dans les affaires criminelles[3], possibilité d’appel au pénal pour les victimes[4],[5]...)
  • la sécurité routière (limitation de la vente et de l’usage des quads et des mini-motos[6],[7]...)
  • le respect des symboles de la République (Voir le rapport)

Autres propositions de lois dont Jean-Philippe Maurer est l'auteur :

  • Instauration d'un stage éducatif sur le comportement animal[8]
  • Installation de gens du voyage sur un terrain non aménagé[9]
  • Création du délit d’usurpation d’identité[10]
  • Information sur les produits biologiques et appellations d’origine[11]
  • Lutte contre le vol des bicyclettes[12]
  • Reconnaissance du vote blanc aux élections[13]

Mandats départementaux[modifier | modifier le code]

  • 1998-2004 : Conseiller général du Bas-Rhin
  • 2004-2011 : Conseiller général du Bas-Rhin
  • 2011-2015 : Conseiller général du Bas-Rhin et Vice-président du conseil départemental. Président de la commission Ville, Cohésion Urbaine, Logement, Jeunesse.
  • Depuis 2015 : Conseiller départemental du Bas-Rhin et Vice-président du conseil départemental. Président de la commission Économie, Emploi, Tourisme. Président de la commission territoriale de l'Eurométropole de Strasbourg. Président du conseil d'administration du foyer de la jeunesse Charles Frey.

Mandats Municipaux[modifier | modifier le code]

  • Depuis 2014 : Conseiller municipal et conseiller de l'Eurométropole de Strasbourg


Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :