Jean-Philippe Bec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Philippe Bec

Naissance (53 ans)
Toulouse Drapeau de la France France
Activité principale Compositeur
Style Musique contemporaine
Activités annexes Professeur d'écriture, de composition et d'orchestration
Formation Conservatoire royal de Bruxelles puis Conservatoire de Paris
Maîtres Gérard Grisey, Thierry Escaich, Marc-André Dalbavie, Jean-François Zygel
Site internet www.jeanphilippebec.com

Jean-Philippe Bec, né le [1] à Toulouse, est un compositeur français.

Chronologie des études[modifier | modifier le code]

Jean-Philippe Bec fait ses premières études musicales au conservatoire de Toulouse. Poursuivant ses études de piano au Conservatoire royal de Bruxelles, il obtient un premier prix en 1991 et un prix de perfectionnement en 1995. Il travaille alors de manière intense avec Jean Fassina.

Il entre au 1996 au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, où il obtient plusieurs premiers prix notamment dans les classes de Gérard Grisey, Thierry Escaich et Marc-André Dalbavie. Il obtient dans le même établissement les diplômes de formation supérieure en écriture, et en composition.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Elle a notamment eu comme interprètes : Emmanuel Strosser, François Salque, David Alan Miller, l'ensemble Ictus, l'ensemble Télémaque, Soli-tutti, l’Orchestre national de France, l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre symphonique national du Portugal dans de grands festivals de création musicale comme Présences à Radio-France (2003, 2004, 2006), Montréal Nouvelles Musiques (2003), ENSEMS (Valence, Espagne - 2003), Mare Nostrum (Estoril, Portugal - 2004) et Robeco Zomerconcerten au Concertgebouw d'Amsterdam (2005).

Autres[modifier | modifier le code]

Jean-Philippe Bec est membre de la section artistique de la Casa de Velázquez (Madrid). Il a été pour les saisons 2004 à 2006 le premier compositeur en résidence de l’histoire de l'Orchestre national du Capitole de Toulouse. Depuis , il est directeur du conservatoire de Saint-Michel-sur-Orge (Essonne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité personne sur le site du catalogue général de la BnF

Lien externe[modifier | modifier le code]