Jean-Paul Thibeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Paul Thibeau
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités


Jean-Paul Thibeau est né en 1950, à La Teste-de-Buch en Gironde.

Artiste méta*, enseignant et chercheur autonome, il se manifeste en France et à l’étranger depuis 1972.  

Il a dirigé un laboratoire artistique à l'École des beaux-arts d'Aix-en-Provence : le « méta-atelier » et a exposé dans plusieurs musée et centres d'art, notamment le CAPC de Bordeaux, le Palais de Tokyo à Paris et à L'appartement 22 de Rabat, ainsi qu’à Mahal Art Space à Tanger (Maroc).

Dès les années 70, sa pratique ressort des Mythologies individuelles / personnelles (cf. Isabelle de Maison Rouge, 2004)

À partir des années 1990, il amplifie des processus d’expérimentations artistiques : les Protocoles méta*, dont il est l'initiateur avec ses « méta-activités » et son « méta-art ».

Lors de la Triennale La Force de l'Art au Grand Palais, en 2009, il mène un projet expérimental avec plusieurs artistes.



Jean-Paul Thibeau demeure un artiste énigmatique, aux multiples facettes. Il échappe, à travers les ’’stratégies méta’’, à la stérilisation du marché de l'art et de l'industrie culturelle.

(*méta est un préfixe qui exprime ici la participation, la succession, le changement, le déplacement, le pas de côté...)

Activités artistiques et transmission/enseignement :  

Méta-artiste, il exerce une forme de méta-art qui questionne l’identité de l’art et de l’artiste dans leur rapport à l’art et à la vie.

Depuis les années 1990, il développe régulièrement des situations d’expérimentations collaboratives (artistiques, pédagogiques, sociales) à travers des sessions Protocoles-Méta et des Méta-ateliers dans différents contextes rurales, urbains, en institution et hors institution, en France comme à l’étranger.

Il opère selon trois modes d’expérimentation

  • Mode individuel ou collectif : son méta-art est ’’intermédia ’’, il opère autant sur des modes d’installation, de performances, que de situations expérimentées ;
  • Mode collaboratif : méta-ateliers (École supérieure des Beaux-Arts de Bordeaux (1990-2002), Ecole Supérieure d’Art d’Aix en Provence (2002-2015), diverses occasions et lieux en France comme à l’étranger) ;
  • Mode collaboratif élargi : Session Protocoles-méta = divers lieux CASA- Avignon, Palais de Tokyo, Fondation du Doute à Blois, Camping de Maubec, etc.  Méta-Skholé : Tanger (Mahal Art Space).

Depuis 2011 il s’initie à la pratique de l’ikébana – ce qui l’a amené à explorer des méta-ikébana.

À partir de 2015, il amplifie ses recherches et ses expérimentations à partir d’un entrelacs de concepts : la rencontre, l’hospitalité, la perception, le récit d’expérience.


Les chantiers-méta récents :

Session Méta :

• 2017, 2018, 2019 / Méta-skholè libre / Mahal Art Space (Tanger, Maroc)

• 2016, 2017, 2018 / Traverses et Inattendus - La Chapelle Faucher /Dordogne.

• 2017, 2018, 2019 / La pomme de terre et ses extravagances (Journées d’études, expositions, performances…) (galerie des Grands Bains Douches- Marseille)

•2018 / Méta-atelier. Ecole d’Art de Tétouan. Maroc.

• 2019 / « Patates », « La cuisine » Centre d’art contemporain art-design / Nègrepelisse. (février -mai)

• 2019 / Méta-Atelier / Ecole offshore – Shangaï. Chine. (avril)

• 2019 / Chant 6 / campement 294 – Arménie /Haut Karabagh – Fondation du Doute Blois. (juin, juillet-août, octobre)

• 2019 « Le moindre geste » - Le Granit, Scène Nationale de Belfort. (octobre)

Session Protocoles-Méta / Folle Sagesse :

• 2015 / Résidence aux Grands Bains Douches, Marseille.

• 2016 / Résidence au 3 bisf,  Aix-en-Provence

• 2017 / Campus Fluxus / Rituel d’inversion – Fondation du Doute, Blois.

• 2018/ Campus Fluxus / Le tout-rien – Fondation du Doute, Blois.

• 2017, 2018, 2019 / « Le Radeau des champs », sessions d’expérimentation avec des habitants du Haut Vaucluse et Sud Drôme.



Réceptions critiques :



Les contributions du philosophe Jean-Pierre Cometti (http://www2.dda-aquitaine.org/jean-paul-thibeau-vu-par-jean-pierre-cometti-31.html )

et de l'artiste critique Michel Giroud (http://www2.dda-aquitaine.org/jean-paul-thibeau-vu-par-michel-giroud-23.html )  rendent compte et explicitent le mieux les échappées et la discrétion tactique de cet artiste hors norme qui intrigue de plus en plus les jeunes artistes et les critiques souhaitant trouver des lignes de fuites dans ce monde arrogant et vain de l'art global postmoderne. Il préconise un « méta-art » libéré de toute obligation (http://www.protocolesmeta.com/spip.php?article124) ...


Bibliographie :

- Thibeau (Jean-Paul) : ’’Comme un jeté de textes’’ - Entre 1969 et 1999 ses écrits ont été publiés dans un volume de 220 pages aux éditions Hors’champs, en 2002.

- Thibeau (Jean-Paul) : ’’Prologue aux protocoles méta et aux congrès singuliers’’. Editions hors’champs. 2007

- Thibeau (Jean-Paul) : ’’Comme un jeté de textes’’ (1969-1999). Ré-édition / Edition protocoles méta/ blurb

- Thibeau (Jean-Paul) : ’’Le chemin sans chemin’’ (2000-2015). Edition protocoles méta/ blurb

- Thibeau (Jean-Paul) : ’’Manifestes progressifs et inexorables’’ (1994-2016). Edition protocoles méta/ blurb

- Thibeau (Jean-Paul) : ’’Comme un jeté d’images ’’ (1970-2017). Edition protocoles méta/ blurb

Catalogues :

- Thibeau (Jean-Paul) : ’’Les inachevés’’ , CAPC (Bordeaux 1976).

- Thibeau (Jean-Paul) :  ’’Fragments d’activité’’ , (Cadillac et La Roche sur Yon, 1984).

- Thibeau (Jean-Paul) : ’’Conversations des êtres, des choses et des je-ne-sais-quoi ’’ (Galerie Keller,1990).

- «Jean-Paul Thibeau », in : édition Festina Lente (1994).

- «Jean-Paul Thibeau », in : CAPCMusée (Bordeaux 1996).

- «Le journal de JPT», in : Rabat, éditions hors’champ. 2005.


Liens sur le web :

http://www2.dda-aquitaine.org/jean-paul-thibeau/

http://www.protocolesmeta.com/

’’’Autres liens’’’

http://leslangagesducorps.unblog.fr/2011/04/16/lespace-de-la-parole-commune-a-partir-dune-oeuvre-de-jean-paul-thibeau/

https://corinnemelinorg.files.wordpress.com/2019/02/pdf-melin-art-discret-kaprow-thibeau.pdf

http://www.appartement22.com/spip.php?article49


http://www.ecole-art-aix.fr/726-presentation-de-la-session


http://www.capc-bordeaux.fr/en/node/468


http://art-flox.com/article-2258.html

Liens vidéos:



https://vimeo.com/8404260


https://www.dailymotion.com/video/x9exwb


https://www.dailymotion.com/video/xjhcfg


https://www.youtube.com/watch?v=8UtLy9Jn5FU


https://www.youtube.com/watch?v=NyxXXTDE2Rw


Artiste-méta :  conjonction de trois lignées :

Il faut percevoir Jean-Paul Thibeau au croisement et la conjonction de trois lignées différentes mais chacune cultivant le rapport à l’immanence plus qu’à la transcendance !

A-lignée de mystiques développant une spiritualité de l’immanence (et non de la transcendance) excentriques et hérétiques. Il faut penser à des individus comme Diogène, Drukpa Kunley, Kaygusuz Abdal, Chögyam Trungpa, etc. Voir aussi les individus qui ont traversé des expériences mystiques sauvages (cf. La Mystique sauvage de M. Hulin, PUF 2014).

Par rapport à une lignée bouddhiste, il serait proche du courant non- dogmatique de ’’La folle sagesse’’ comme celui du moine tibétain Drukpa Kunley (Le fou divin, 1455-1570) que Dominique Dussaussoy rapprocha du moine français François Rabelais (1495-1553). Il est redevable du bel apport d’un maître tibétain de La folle sagesse : Chögyam Trungpa - notamment à travers deux de ses ouvrages « Dharma et créativité » et « Folle sagesse » (ouvrages publiés chez Point/Seuil)...

B- lignée de philosophes ceux liés au pragmatisme, développant une philosophie de l’immanence (et non de la transcendance) et prônant ’’l’émancipation ’’. Ici je puis évoquer des penseurs comme Héraclite, Montaigne, Rabelais, Nietzsche, L.Wittgenstein, J. Dewey, Che Guevara, Henri Lefebvre, Deleuze, Guattari, Deligny, Foucault, Rorty, Shusterman, Cometti... Individus dont je reconnais les forces critiques et les manières d’inventer des formes de vie.

C- lignée d’artistes et poètes excentriques, faisant des pas de côté... Au sein de ce champ de l’art illimité – je me situe dans la lignée des artistes qui ont développé des recherches et des expérimentations visant à reculer les frontières de l’art, à ne pas fétichiser l’objet d’art, ni la fonction d’artiste et qui ont tenté des pratiques mettant en jeu les rapports art, vie, société et leurs malentendus. Rendre trouble le rapport et l’usage de l’art ...

Des artistes/poètes explosant les cadres, les limites : On peut y retrouver les poètes des Fatrasies du XIIe et XIIIe siècle, Rabelais, Hydropathes (1878), Fumistes, Hirsutes (1880), Zutistes, Incohérents (1882- 1893), Jarry, Arthur Rimbaud, Lewis Carroll, Dada, Hugo Ball, Artaud le mômo, Jack Kerouac, Allan Ginsberg, Fluxus (courant G.Maciunas), Hélio Oïticica, Lygia Clark, Beuys – des expériences comme Monte Verita, Bauhaus, Black Mountain College... Je me sens en quelque sorte bénéficiaire de leur manière d’envisager et de vivre l’art et la poésie...

Des artistes/poètes distanciés ou méditatifs... Raymond Roussel, Robert Musil, Marcel Duchamp, John Cage, Jack Kerouac, contre-culture, Allan Ginsberg, Allan Kaprow, Robert Filliou , Min Tanaka ... Une des pratiques qui m’a facilité la conception du processus des Protocoles- Méta, c’est ma pratique méditative : elle m’a amené à un agir et à un faire basés sur conscience de l’immanence, de l’instant présent !

’’La caractéristique de ces trois lignées et ce en quoi elles se rejoignent c’est le non-dogmatisme, les possibles inventions de la vie (esthétique de l’existence), et qui par certains aspects jouent de l’excentricité pouvant aller jusqu’au non-sens en faisant escale dans l’absurde ! ’’


Références :

- Isabelle de Maison Rouge : Mythologies personnelles, édition Scala 2004.

- John Dewey : ’’Art comme expérience’’. Université de Pau, Editions Farrago. 2006

- Allan Kaprow : ’’L’art et la vie confondus’’. Centre G. Pompidou. Paris. 1996.

- R. Kostelanetz : ’’Conversation avec John Cage’’. Edit. des Syrtes. 2000.

- John Cage / ’’Pour les oiseaux’’. Entretiens avec Daniel Charles. Edit. Belfond 1976.

- Robert Filliou : ’’Enseigner et apprendre, arts vivants’’. Archives Lebeer. 1970/1998

- Francisco Varela / E. Thompson/ E. Rosch: ’’L’inscription corporelle de l’esprit’’. Seuil. 1993

- François Bon : La Folie Rabelais. Les éditions de Minuit. 1990.

- Catherine Pinguet. ’’La folle sagesse’’. Cerf. 2005

- Chögyam Trungpa : ’’Folle Sagesse’’.  Point Seuil 2012.

- Michel Hulin : ’’La mystique sauvage’’. PUF. 2014.

- Sous-Commandant Marcos : ’’Chi@pas. Un orage et une prophétie’’. Mille et une nuits.1996.