Jean-Paul Philippon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Philippon.
Jean-Paul Philippon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de

Jean-Paul Philippon, né en 1945, est un architecte français, diplômé en 1972. Il est architecte-conseil de l'État, actuellement en Seine-Saint-Denis. Il est membre de la Commission du Vieux Paris et de l'Académie d'architecture.

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

En 1977, Jean-Paul Philippon exprime son point de vue sur le devenir du patrimoine urbain dans sa recherche « métamorphose de l’objet architectural » pour le ministère de la Culture. Avec Pierre Colboc et Renaud Bardon auxquels il s’est associé au sein d’ACT Architecture, il remporte le concours pour la reconversion de la gare d’Orsay en musée. Après la réalisation du musée d’Orsay[1], en 1986, il poursuit son travail dans l'atelier d’architecture qui porte son nom.

Parmi ses réalisations remarquées, on peut citer les restructurations et extensions du musée des beaux-arts de Quimper[2] et de La Piscine[3] à Roubaix. Il a réalisé ensuite l'École nationale supérieure d'architecture de Paris-Belleville (ENSAPB[4]) pour le ministère de la Culture en transformant l'ancien lycée Diderot, boulevard de la Villette, puis l'extension de l'hôpital Saint-Louis accueillant le service des grands brûlés pour l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (APHP). Il s'est également chargé de l'extension du musée d'art et d'archéologie de Valence entre 2009 et 2013.

La transformation du Centre des formations industrielles pour la Chambre de commerce et d'industrie de Paris (CCIP) est en cours de chantier.

Il travaille au projet urbain du centre de Roubaix, à l'extension du musée La Piscine et au devenir du programme balnéaire des bains municipaux de Strasbourg. Son étude de faisabilité d'un nouvel équipement balnéaire dans la piscine Molitor devrait contribuer à sauver cet édifice de Lucien Pollet datant de 1929 de la ruine.

Aussi bien ses travaux sur la gare d'Orsay, La Piscine de Roubaix, l'ENSAPB que ses études sur la piscine Molitor ou les bains municipaux de Strasbourg concernent des œuvres sensibles du patrimoine du XXe siècle.

Il conçoit actuellement à Saint-Père-sous-Vézelay le musée du site archéologique des Fontaines Salées, premier équipement recevant du public totalement autonome en énergie.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]