Jean-Paul Iommi-Amunategui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Paul Iommi-Amunategui
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Jean-Paul Iommi-Amunategui est éditeur, journaliste et écrivain français né au Chili en 1947.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir dirigé le supplément littéraire du Matin de Paris (1983-1987)[1], il prend la tête des éditions Quai Voltaire jusqu'en 1995[2]. Il deviendra par la suite directeur de la rédaction d’un magazine sur la logistique industrielle [3],[4].

Il est membre du comité de rédaction de la revue Po&sie.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La Tradition des larmes, Paris, Belin, 1978, Po&sie no 11.
  • Le Livre des dates (avec Serge Bramly), Paris, Ramsay, 1981.
  • L’Attachement, Paris, Denoël, 2007[5].
  • La Nuit dans un grand restaurant, Paris, Belin, 2015[6], prix Roger-Caillois 2015.
  • Les Longs Oublis, Paris, Éditions Les Malassis / des Equateurs, 2016 [7]
  • Autoportrait en nature morte, Paris, éditions Des Equateurs, 2020 [8]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Claire Devarrieux, « Papiers de l'homme déchiré », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le 28 août 2020).
  2. Le Monde, « Quai Voltaire dépose son bilan » Accès payant, sur lemonde.fr, (consulté le 28 août 2020).
  3. Les Echos, 12/06/2007
  4. http://www.pressenews.fr/loisirs-jeunesse/2007/01/18/jean-paul-iommi-amunategui-a-quitte-solutions-transport-logistique,96258828-BRL
  5. [1]
  6. [2]
  7. « Mélancolie et éloge des marges », sur www.laliberte.ch (consulté le 12 avril 2016)
  8. [3]