Jean-Paul Didierlaurent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Didierlaurent.
Jean-Paul Didierlaurent
Description de cette image, également commentée ci-après

Jean-Paul Didierlaurent en

Naissance (55 ans)
La Bresse, Vosges, France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Le Liseur du 6h27 (2014)

Jean-Paul Didierlaurent, né le à La Bresse (Vosges), est un écrivain français[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

L'homme[modifier | modifier le code]

Après des études de DUT de publicité[2] à Nancy, Didierlaurent travaille à Paris, mais il retourne rapidement dans ses Vosges natales. Il a longtemps travaillé aux renseignements téléphoniques au service client chez Orange[3].

L'écrivain[modifier | modifier le code]

En 1997, Jean-Paul Didierlaurent découvre l'existence des concours de nouvelles, ce qui lui donne l'idée de se lancer dans ses premières productions littéraires. Parmi celles-ci, Brume lui permet d'obtenir le Prix international Hemingway. La nouvelle paraît dans un recueil intitulé Brume : et autres nouvelles du Prix Hemingway 2010, paru aux éditions Au Diable Vauvert en 2010. Il remporte le même prix en 2012, pour Mosquito, publié chez le même éditeur dans le recueil Mosquito et autres nouvelles du Prix Hemingway 2012[4]. Avant de publier son premier roman, il écrit des nouvelles pendant quinze ans[5], qui remportent de nombreux prix.

Afin d'écrire son premier roman, en gestation depuis plusieurs années, il prend un congé d'un mois sans solde et part à Vauvert en Camargue. « Phénomène littéraire », son premier roman Le Liseur du 6h27, paru en 2014, « fait sensation » en France. Sélectionné pour l'édition 2015 du Cezam Prix Littéraire Inter CE, il est plébiscité par les 3500 lectrices et lecteurs et choisi comme lauréat le . Le Liseur du 6h27, paru Au Diable Vauvert en mai 2014, s’est vendu à 65.000 exemplaires et à près de 200.000 exemplaires chez Folio et a reçu le Prix du Roman d’Entreprise et du Travail, le prix Michel Tournier, le prix du Festival du Premier Roman de Chambéry, du CEZAM Inter CE, du Livre Pourpre et de nombreux prix de lecteurs[6]. Il est traduit dans 29 pays et en cours d’adaptation au cinéma par Mandarin Films[6].

En 2015 sort le recueil de nouvelles Macadam, aux éditions Au diable vauvert, qui rassemble des nouvelles de Jean-Paul Didierlaurent, pour la plupart primées. Le 2 mai 2016 paraît Au diable vauvert son deuxième roman Le Reste de leur vie[6].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • 1997 : Le Jardin des étoiles et Procession (primées)
  • 1999 : Miroir d'encre (primée)
  • 2000 : L'Autre et Marée noire (primées)
  • 2002 : Reflets (primée)
  • 2004 : L'Envol (primée)
  • 2005 : Le liseur (primée)
  • 2007 : Puntilla (primée)
  • 2008 : Confession intime et Canicule (primées)
  • 2009 : Sanctuaire (primée)
  • 2010 : Brume (primée)
  • 2012 : Mosquito (primée)
Recueil individuel de nouvelles
  • 2015 : Macadam, Au diable vauvert, 176 pages, (ISBN 978-2-84626-963-6) :
    • In nomine tetris
    • Macadam
    • Mosquito
    • Shrapnel
    • Menu à la carte
    • Le Jardin des étoiles
    • Le Vieux
    • Brume
    • Rose sparadrap
    • Sanctuaire
    • Temps mort
Recueil collectif de nouvelles
  • 2008 : Corrida de muerte, recueil de nouvelles des lauréats du Prix Hemingway 2007 sur les thèmes "Équitations, Tauromachies, Nature et Territoires", dont la nouvelle Puntilla de Jean-Paul Didierlaurent, (ISBN 978-2-84626-159-3), Au diable vauvert, 196 pages, 2008
  • 2009 : Arequipa, Pérou, le 12 novembre 1934, recueil de nouvelles des lauréats du Prix Hemingway 2008 sur les thèmes "Équitations, Tauromachies, Nature et Territoires", dont la nouvelle Canicule de Jean-Paul Didierlaurent, (ISBN 978-2-84626-186-9), Au diable vauvert, 308 pages, 2010
  • 2010 : Le Frère de Pérez, recueil de nouvelles des lauréats du Prix Hemingway 2009 sur les thèmes "Équitations, Tauromachies, Nature et Territoires", dont la nouvelle Sanctuaire de Jean-Paul Didierlaurent, (ISBN 978-2-84626-228-6), Au diable vauvert, 252 pages, 2010
  • 2010 : Brume, recueil de nouvelles des lauréats du Prix Hemingway 2010 sur les thèmes "Équitations, Tauromachies, Nature et Territoires", dont la nouvelle Brume de Jean-Paul Didierlaurent, (ISBN 978-2-84626-263-7), Au diable vauvert, 252 pages, 2010
  • 2012 : Mosquito, recueil de nouvelles des lauréats 2012 du Prix Hemingway, sur les thèmes "Équitations, Tauromachies, Nature et Territoires", dont la nouvelle Mosquito de Jean-Paul Didierlaurent, (ISBN 978-2-84626-443-3), Au diable vauvert, 256 pages, 2012

Romans[modifier | modifier le code]

Le Liseur du 6h27[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Dans un futur proche, en région parisienne ou équivalente, Guylain Vignolles vit sa vie de célibataire de 36 ans, entre son studio, avec son poisson rouge Rouget de Lisle, et son emploi d'opérateur à la STERN, où il est servant de la Chose, une redoutable machine Zerstor 500, dont la fonction est de « réduire tous les livres en bouillie », pour recyclage en pâte à papier.

Ses deux amis sont tous adeptes des livres et de la langue , Giuseppe Carminetti, opérateur-chef, qui a perdu, à la suite d'un dysfonctionnement de la Chose, ses deux jambes, et dont l'objectif est de les récupérer en collectionnant tous les livres qui ont été composés à partir de la pâte qui contient des bribes de son corps, et Yvon Guimbert, portier de l'usine, grand producteur d'alexandrins, et amateurs de tirades du théâtre classique.

Ses collègues sont moins sympathiques, l'assistant Lucien Brunner, le chef Kowalski. Dans ses parcours studio-RER, il fait quelques rencontres récurrentes, dont le vieil homme qui promène son chien Balthus.

Tous les matins, dans une rame du RER de 06h27, assis sur un strapontin, il lit à un public attentif et assidu les pages qu'il a dérobées lors des phases de nettoyage de la Chose. Un jour, les sœurs Monique et Josette Delacôte l'abordent, lui avouent leur plaisir matinal de 06h27, et l'invitent à officier chez elle, le samedi matin, de 10h30 à 1h30, à la Résidence Les Glycines, à Gagny. Il y approfondit sa fonction de lecteur devant un public nombreux de maison de retraite.

Chaque jeudi, il téléphone à sa mère, qui, dans son village, ignore quel rôle il joue dans le monde des livres, et attend le retour du père, disparu voilà 28 ans, quand Guylain avait juste huit ans. Il continue à faire des cauchemars, à propos de la Chose. Une nuit, il en casse l'aquarium de son chevet, et provoque la mort de Rouget de Lisle V, (qu'il va jeter dans les eaux paisibles du Canal de l'Ourcq), et l'achat en animalerie d'un nouvel aquarium et de Rouget de Lisle VI.

Un hasard lui fait découvrir une clé USB égarée sur un siège du RER. Elle lui livre les textes de Julie, dame-pipi de 28 ans, en centre commercial, qui, au milieu de ses 14717 carreaux de faïence, après ses occupations, trouve le temps d'écrire. Il en révèle certains à ses deux publics. Giuseppe cherche à pister Julie. Et l'alexandrophile Yvon est introduit dans le centre de lecture des morts-vivants glyciniens, pour le meilleur plaisir de tous.

Guylain peut aller au centre commercial de **** voir si...

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Roman[modifier | modifier le code]

  • 2015-2016 : Prix_du_roman_d'entreprise et du travail 2015[16], Prix Michel Tournier 2015[17], Prix du Festival du Premier Roman de Chambéry 2015[18], Prix du CEZAM Inter CE 2015[19], Prix du Livre Pourpre 2015[20] et Prix Complètement livres 2016[21] pour Le liseur du 6h27[22]

Sources d'inspiration[modifier | modifier le code]

Jean-Paul Didierlaurent cite en 2015 dans la presse ses inspirations littéraires : « Mon tout premier coup de foudre en littérature a été Les frères Karamazov de Dostoïevski », « mon envie d'écrire des histoires est née de mes lectures de Stephen King », et « j'ai eu par la suite de nombreux chocs en littérature, notamment L'Étourdissement de Joël Egloff qui reste pour moi un éblouissement »[23].

Cinéma[modifier | modifier le code]

En septembre 2015-2016, le roman Le liseur du 6h27 est en cours d'adaptation au cinéma chez Mandarin Films[24].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Brève biographie de Jean-Paul Didierlaurent », sur comediedulivre.fr
  2. Biographie de Jean-Paul Didierlaurent, sur babelio.com, consulté le
  3. Jean-Paul Didierlaurent, la nouvelle vie d'un employé, sur lacroix.fr, consulté le
  4. Thomas Mahler, Le « Liseur » que vous allez lire, Le Point, no 2176, , p. 78
  5. Biographie de Jean-Paul Didierlaurent sur francetvinfo.fr, consulté le
  6. a, b et c Le grand retour de Jean-Paul Didierlaurent sur anneetarnaud.com, consulté le 13 mai 2016
  7. a et b [PDF]Prix Henri Thomas de la nouvelle littéraire 1977 sur saint-die.eu (lire Le Jardin des étoiles et Procession en ligne)
  8. Miroir d'encre sur bonnenouvelle.net (lire la nouvelle en ligne)
  9. L'Autre sur bonnenouvelle.net (lire la nouvelle en ligne)
  10. Marée noire sur bonnenouvelle.net (lire la nouvelle en ligne)
  11. Reflets sur bonnenouvelle.net (lire la nouvelle en ligne)
  12. [PDF]L'Envol sur saint-die.eu (lire la nouvelle en ligne)
  13. Salon du livre gourmand de Périgueux – Le palmarès sur atableetcompagnie.com
  14. Brume, collectif Hemingway 2010 sur audiable.com
  15. Mosquito, collectif Hemingway 2010 sur audiable.com
  16. Le Prix du roman de l'entreprise et du travail 2015 sur prixromandentreprise.wordpress.com, consulté le 16 mai 2016
  17. Prix Michel Tournier adulte 2015 sur Lirenval, Salon lu Livre de Haute-Chevreuse, consulté le 16 mai 2016
  18. Tous les lauréats du Festival du premier roman de Chambéry sur festivalpremierroman.com, consulté le 17 mai 2016
  19. Jean-Paul Didierlaurent Lauréat CEZAM 2015, prix littéraire Inter-CE sur reseau-cezam.fr, consulté le 17 mai 2015
  20. Lauréat 2015 du Prix du Livre Pourpre 2015 sur livrepourpre.eklablog.com, consulté le 17 mai 2016
  21. Jean-Paul Didierlaurent lauréat du Prix Complétement Livres 2016 sur completement-livres.over-blog.com, consulté le 17 mai 2016
  22. Fiche d'auteur de Jean-Paul Didierlaurent sur livreparis.com (salon du livre de Paris 2016)
  23. Sources d'inspiration de Jean-Paul Didierlaurent sur lechoixdeslibraires.com, consulté le
  24. Le liseur du 6h27 en cours d'adaptation au cinéma, interview de Jean-Paul Didierlaurent pour Yuzu Melodies, consulté le 16 mai 2016