Jean-Paul Curnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Curnier (homonymie).
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Jean-Paul Curnier
Description de cette image, également commentée ci-après

Jean-Paul Curnier, juillet 2010.

Naissance
Arles, Drapeau de la France France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français

Œuvres principales

Philosopher à l'arc
Prospérités du désastre
Moins que rien
Manifeste
Peine perdue
Aggravation
À vif
Montrer l'invisible

Jean-Paul Curnier, né le à Arles (Bouches-du-Rhône), est un philosophe et un écrivain français.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L'Extrême ordinaire, éditions l’Empreinte Digitale, 1992
  • Sans nouvelles, éditions de La Lettre Volée, Bruxelles, 1996
  • Le M.A.C. de Marseille, éditions Sens & Tonka, 1997
  • L’Art ultimo, éditions Sens & Tonka, 1997
  • La culture, suicidée par ses spectres, éditions Sens & Tonka, 1998
  • Moins que rien, éditions La Lettre Volée, Bruxelles, 1999
  • Ici et ailleurs, éditions Autres Temps, 1999
  • L'Écologie politique au miroir, éditions Sens & Tonka, 2000
  • La tentation du paysage, éditions Sens & Tonka, 2000
  • Manifeste[1], éditions Léo Scheer, 2000
  • Sur David Nebreda. Codirection d’ouvrage avec Michel Surya, éd. Léo Scheer, 2001
  • Peine perdue I, II et III, éditions Farrago, 2002
  • Aggravation 1989-2001, éditions Farrago, 2002
  • Le désordre des tranquilles, éditions Farrago (réédition), 2002
  • Le froid, le gel, l’image[2], éditions Léo Scheer, 2003
  • Le corps de Diane, une théophanie, éditions Sens & Tonka, 2005
  • Vox hôtel. Direction d’ouvrage collectif, éditions Néant, 2006
  • À vif[3], éditions Lignes-Manifeste, 2006
  • Montrer l’invisible. Écrits sur l’image[4], éd. Jacqueline Chambon, janvier 2009. Ce livre est à l'origine d'une exposition aux Rencontres d'Arles l'été 2009
  • Le commerce des charmes[5], Le Centquatre / Nouvelles Éditions Lignes, mars 2009
  • Le Phare des eaux de la terre, éditions Al Dante, 2009
  • 21 tours de la question (radiophonie), éditions Al Dante, 2011[6]
  • Le pavillon blanc, éditions Al Dante, 2011[7]
  • Prospérités du désastre. Aggravation, 2[8],[9], Nouvelles Éditions Lignes, 2014
  • Philosopher à l'arc, éditions Châtelet-Voltaire, 2013, réédition Lignes, 2016

Expositions de photographies[modifier | modifier le code]

  • « Si possible, pas d’horizon », exposition personnelle, Librairie Actes Sud, Arles 1984
  • Exposition personnelle - Médiathèque de Bonneveine Marseille 1985
  • « Traversate del deserto » exposition collective itinérante en Italie,1985-1986.
  • « Le cadrage et l’image » exposition personnelle, Montpellier, festival Cinéma Méditerranéen, 1988.
  • « Les Imagiques », exposition collective, Aix en Provence, 1988.
  • Exposition personnelle, Château Le Grand Jardin, Joinville, 2005.
  • « Montrer l’invisible », collection personnelle, Rencontres Photographiques d’Arles, 2009[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Manifeste », sur Éditions Leo Scheer
  2. « Le froid, le gel, l'image », sur Éditions Léo Scheer
  3. Texte de présentation des éditions Lignes
  4. Texte de présentation des éditions Actes Sud/Jacqueline Chambon
  5. Texte de présention des éditions Lignes
  6. A écouter dans Fiction/Micro Fiction sur France-Culture, réalisation Alexandre Plank, décembre 2011
  7. Texte au sujet de la Médiathèque-centre d'art de Colomiers réalisée par l'architecte Rudy Ricciotti
  8. « Prospérités du désastre », sur Éditions Lignes
  9. « Alain Veinstein reçoit Jean-Paul Curnier pour "Prospérités du désastre" », sur France Culture
  10. Texte de présentation des Rencontres Photographiques d’Arles, 2009