Jean-Paul Charnay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charnay.
Jean-Paul Charnay
Jean Paul CHARNAY.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
Nationalité
Activité

Jean-Paul Charnay (18 juillet 1928 - ) était directeur de recherches au CNRS, Professeur honoraire à l'Université Paris Sorbonne, fondateur et président du Centre de philosophie de la stratégie (Sorbonne et CNRS).

Il était spécialiste de la stratégie, de l'islam et du monde arabe[1]. Il a laissé une œuvre pluridisciplinaire et significative.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en France le 18 juillet 1928 et décédé le 13 mars 2013 en son domicile parisien, Jean-Paul Charnay passe ses jeunes années en Algérie où il étudie le droit français et le droit musulman. Il exerce diverses professions juridiques, puis s’intéresse à la sociologie, l’histoire et la stratégie. Il soutient à Paris ses thèses de doctorat avec succès (lettres et sciences humaines, droit, science politique).

Collaborateur de Jacques Berque, avec qui il publie des ouvrages et des études[2] , Jean-Paul Charnay qui a vécu plus de vingt ans au Maghreb fut témoin des bouleversements des empires coloniaux et des prémices du nouveau monde décolonisé dont il avait perçu le mouvement inéluctable, anticipant dans son discernement les guerres d’indépendance.

Souhaitant voyager et s’instruire, dès le début de sa vie professionnelle, dans les années 60, il accomplit de nombreuses missions universitaires et enquêtes sur le terrain, s’efforçant de rendre un regard authentique sur l’Autre, considéré dans sa profondeur. Ainsi de la société algérienne[3] du passage « de l’impérialisme à la décolonisation » et des traumatismes théologiques, juridiques et révolutionnaires des sociétés musulmanes contemporaines où, du Maroc à l’Indonésie, de l’Asie centrale au Golfe de Guinée, il réalise ses devoirs de chercheur dans la longue durée[4]. Auparavant, ses premiers travaux sur « La sincérité des élections françaises de Philippe le Bel à Charles de Gaulle » lui ont valu son premier doctorat d’État et son premier tour de France, allant de villes en villages pour ajuster la théorie à la pratique dans ses recherches[5], essentiellement pour découvrir son pays : sa civilisation et sa population : « J’avais vingt ans et j’ignorais la France. L’Algérie m’avait été terre d’éveil, unique lieu des années de jeunesse et d’apprentissage. La quotidienneté était pour moi les journaliers agricoles, migrant nu-pieds sur les routes… le voile blanc des Algéroises, les rideaux de cyprès au long des orangeraies, les villages de colonisation… Un canal aux eaux lentes bordé de peupliers, l’arc ogival, m’étaient comble d’exotisme. (…) Non sans tâtonnements, je m’attelais aux premiers éléments des travaux maintenant regroupés dans le « Tableau du suffrage politique en France », s’étendant sur six siècles et demi… » (Entrecroisements entre vie et recherche, Citations, extraits de son œuvre).

Les années 80 furent pour lui le terreau des problématiques contemporaines émergentes dans le monde, particulièrement sur le continent africain : faits religieux et sociaux, négritude, transcendance, stabilités, représentativité/démocratie, ordres national/international, droit des gens et condition humaine, droits de l’homme et condition féminine…[6]

Stratégiste, islamologue reconnu, directeur de recherche au Centre National de Recherche Scientifique et professeur honoraire en Sorbonne, tout au long de sa vie professionnelle, Jean-Paul Charnay n’a jamais cessé d’aspirer à l’approche interdisciplinaire. Concrètement, dans un esprit d’ouverture, il lui arrivait de faire place à l’expression du peintre, du poète, voire au jeu du sportif… lors des colloques qu’il mettait sur pied. A bien des points de vue, il fut toujours quelque part un éternel chercheur de la Source et du Livre, jusqu’au bout de son itinéraire. Professeur visiteur dans les principaux centres d’études stratégiques de l’Est, de l’Ouest, du Tiers-monde…[3] avant comme après la chute du Mur de Berlin en novembre 1989, Jean-Paul Charnay, qui a longuement travaillé avec le général Beaufre[7], s’est attaché à mener une recherche comparée sur les conflits, leur compréhension et la perspective de leur résolution.

Il a élaboré une recherche interdisciplinaire susceptible de contribuer à l’étude historique et conceptuelle des doctrines et des conduites stratégiques[8] comme à l’étude des interférences et ruptures entre individus et civilisations[9].

En France ou à l’étranger, ses colloques et conférences se référaient à ce qu’il avait appris de ses voyages et rencontres autant qu’à ses compétences universitaires. Menés dans le cadre de l’Unesco ou dans la confiance des lieux de culte, sous l’angle de sa spécialité, les échanges culturels l’ont souvent conduit à proposer la perspective d’un dialogue approfondi entre les religions dans le monde, plus spécifiquement entre le christianisme et l’islam[10].

Après avoir créé en Sorbonne le Centre d’études et de recherches sur les stratégies et les conflits, il a été le président du Centre de philosophie de la stratégie[11] dont il fut le fondateur.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1963, Prix Paul Deschanel, décerné par la Faculté de Droit et des Sciences Économiques de Paris pour son ouvrage « Le contrôle de la régularité des élections parlementaires », Bibliothèque de Droit public, Paris, Librairie Générale de Droit et de Jurisprudence, 1964, publié avec le concours du Ministère de l’Éducation Nationale.
  • 1964, Prix Louis Marin, décerné par l’Académie des Sciences Morales et Politiques pour son ouvrage « Société militaire et suffrage politique en France depuis 1789 », Bibliothèque générale de l’École Pratique des Hautes Études, Paris, SEVPEN.
  • 1966, Prix Le Dissez de Pénaurun, décerné par l’Académie de Sciences Morales et Politiques. pour son ouvrage « La vie musulmane en Algérie d’après la jurisprudence de la première moitié du XXe siècle », Bibliothèque de Sociologie contemporaine, Paris, Presses Universitaires de France.
  • 1981, Prix de l’Amitié Franco-Arabe, pour son ouvrage « Les Contre-Orients ou comment penser l’Autre selon soi », Paris, éd. Sindbad, décerné par Geneviève Moll représentant le président du jury, lors du vernissage des œuvres du peintre algérien Farid Lariby, en présence de Mmes Germaine Tillion et Eva de Vitray-Meyerovitch.
  • 1993, Médaille du CNRS.
Jean-Paul CHARNAY.jpg

Jean-Paul Charnay a été professeur visiteur ou conférencier pour les universités et instituts de recherches de nombreux pays des cinq continents du monde, entre autres :

AfghanistanAfrique du SudAlgérieAllemagne ex-DémocratiqueAllemagne FédéraleArgentineAustralieAutricheBahreïnBelgiqueBrésilBulgarieBurkina-FasoCamerounCanadaChiliChine Populaire ▪ Chine-TaïwanChypreCorée du SudCôte d’IvoireCubaDanemarkDjiboutiÉgypteÉmirats arabes unisEspagneEstonieÉtats-UnisFinlandeGrande-BretagneGrèceHongrieIndeIndonésieIranIrakIsraëlItalieJaponJordanieKoweïtLettonieLibanLibyeLituanieMadagascarMalaisieMaliMalteMarocMauriceMauritanieMexiqueNigerNorvègeOmanPakistanPhilippinesPolognePortugalQatarRoumanieSénégalSierra-LeoneSingapourSoudanSuèdeSuisseSyrieTchéquieTunisieTurquie ▪ Ex-URSS, Communauté des États Indépendants : Russie, Ukraine, Biélorussie, Kazakhstan, OuzbékistanUruguayVenezuelaYémen

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Principaux ouvrages :

  • Société militaire et suffrage politique en France depuis 1789 (préf. Jacques Vernant), SEVPEN, (ISBN 2-7132-0175-6)
  • Le Contrôle de la régularité des élections parlementaires. Paris, L. G. D. J., 1964.
  • Le Suffrage politique en France. Élections Parlementaires, élection présidentielle, référendum. Paris - La Haye, Mouton, 1965.
  • Les scrutins politiques en France de 1815 à 1962 (contestations et invalidations). Paris, Armand Colin, 1965.
  • La vie musulmane en Algérie d’après la jurisprudence de la première moitié du XXe siècle.Paris, Presses Universitaires de France, 1965, 2e éd. augmentée, 1991.
  • Islamic Culture and Socio-economic Change. Leiden, Brill., 1971, 2e éd., 1981.
  • Essai général de stratégie. Paris, Champ Libre, 1973.
  • Sociologie religieuse de l’Islam. Paris, Sindbad, 1978, 2e éd. augmentée, Hachette-Pluriel, 1995.
  • Les Contre-Orients ou Comment penser l’Autre selon Soi. Paris, Sindbad, 1980.
  • Technique et géosociologie. La guerre du Rif. Le nucléaire en Orient. Paris, Anthropos-Economica, 1984.
  • Principes de stratégie arabe. Paris, L’Herne, 1984, 2e éd. augmentée, 2003.
  • L’Islam et la guerre. De la guerre juste à la révolution sainte. Paris, Fayard, 1986.
  • Métastratégie. Systèmes, formes et principes de la guerre féodale à la dissuasion nucléaire. Paris, Economica, 1990.
  • Critique de la stratégie. Paris, L’Herne, 1990.
  • Stratégie générative. De l’anthropologie à la géopolitique. Paris, Presses Universitaires de France, 1992.

Traumatismes musulmans. Entre chari’â et géopolitique. I. Paris, Akfar, 1993.

Lettre désolée à un ami arabe. Paris, Maisonneuve et Larose, 1994.

La stratégie. Paris, Presses Universitaires de France, Que Sais-Je ? 1995.

Frustrations arabes. Entre thawra et géosociologie. II. Paris-Beyrouth, Al-Bouraq, 1997.

La Charîa et l’Occident. Paris, L’Herne, 2001.

Regards sur l’islam. Freud, Marx, Ibn Khaldun. Paris, L’Herne, 2003.

Les désastres coloniaux, Jean-Paul Charnay éd., Les éditions d’En Face, 2007.

Esprit du droit musulman. Dalloz, Paris, 2008.

Islam profond. Vision du monde. Éditions de Paris, Studia Arabica XII, 2009.

Dissuasion et culture, Jean-Paul Charnay éd., Les éditions d’En Face, 2012.

OUVRAGES COLLECTIFS du Centre d’Études et de Recherches sur les Stratégies et les Conflits

(CERSC), Université de Paris-Sorbonne, devenu le CENTRE DE PHILOSOPHIE DE LA STRATÉGIE.

Ouvrages publiés sous la direction de Jean-Paul Charnay :

Série historique

Vol. I Guibert ou le soldat-philosophe. Publié avec le concours du S. H. A. T. (Vincennes), 1981.

Vol. II Lazare Carnot ou le savant-citoyen. Presses Universitaires de Paris-Sorbonne, 1990.

Vol. III Les Désastres coloniaux. Paris, Ed. d’En Face, 2007.

Classiques de la stratégie

Vol. I Guibert : Stratégiques. Paris, L’Herne, 1977.

Vol. II Sokolovsky : Stratégie militaire. Paris, L’Herne, 1984. Vol. III Charnay : Principes de stratégie arabe. Paris, L’Herne, 2e éd. augmentée, 2003.

Vol. IV Carnot : Révolution et mathématique. Paris, L’Herne, T. 1-2, 1984-85.

Saxe. Mes rêveries. Paris, Bibliothèque Stratégique, Economica, 2002.

Série contemporaine

Vol. I De la dégradation du droit des gens dans le monde contemporain. Paris, Anthropos-Economica, 1981.

Vol. II Terrorisme et culture. Paris, Cahiers de la Fondation pour les Études de Défense Nationale, 1981.

Vol. III Le Bonheur par l’Empire ou le Rêve d’Alexandre. Paris, Anthropos-Economica, 1982.

Collection sur micro-fiche : Stratégie et art de la grande guerre. Du déclin des guerres féodales à l’aube des guerres totales. Réédition des 64 principaux traités d’art militaire et du droit des gens de la Renaissance à 1914. Paris, Micro-Editions Hachette, 1979.

AUTRES OUVRAGES COLLECTIFS : De l’impérialisme à la décolonisation. Paris, Minuit, 1965. En collaboration avec Jacques Berque et autres auteurs... Normes et valeurs dans l’Islam contemporain. Paris, Payot, 1966, 2e éd., Paris et Alger, Payot et SNED, 1978. En collaboration avec Jacques Berque et autres auteurs... L’ambivalence dans la culture arabe. Paris, Anthropos, 1967. En collaboration avec Jacques Berque et autres auteurs... Sultanat d’Oman - Retour à l’histoire. En collaboration avec Yves Thoraval et autres auteurs. Paris, l’Harmattan, 1998.

Publication d'articles : Jean-Paul Charnay a collaboré à de nombreuses revues spécialisées et était membre du comité scientifique de plusieurs d'entre elles. L'Académie de Géopolitique de Paris lui a rendu hommage dans sa publication trimestrielle Géostratégiques, N°39.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Rondot, « recension du livre de Jean-Paul Charnay. Sociologie religieuse de l'islam », Politique étrangère, no vol. 43,‎ , p. 355-356 (lire en ligne)
  2. « De l’impérialisme à la décolonisation », en collaboration avec Jacques Berque et autres, Paris, Éditions de Minuit, 1965 ▪ « Pluralisme normatif et ambiguïté dans le fiqh », Studia Islamica, 1963. Repris in « L’Ambivalence dans la culture arabe », par Jacques Berque, Jean-Paul Charnay et autres, Paris, Éditions Anthropos, 1967 ▪ « Normes et valeurs dans l’Islam contemporain », ouvrage collectif édité en collaboration avec Jacques Berque et autres, Payot, Paris, 1966, 2e éd. Paris, Payot et Alger, SNED, 1978 ▪ « L’Ambivalence dans la culture arabe », ouvrage collectif édité en collaboration avec Jacques Berque et autres, Paris, Éditions Anthropos, 1967 ▪ En hommage à Jacques Berque : « (…) Il est mort pendant la nouvelle guerre d'Algérie, l’inexplicable guerre civile, et a vu s’ouvrir le fossé, la faille géo-historique qu’elle creuse, pour «les temps modernes» entre les deux rives de la Méditerranée. Lui qui rêvait de «destins croisés» et se voulait «passeur des deux rives». La boucle était bouclée : d’où était parti Massignon, Berque revenait : invocation de la transcendance pour maintenir un optimisme si souvent démenti par la contingence. », « Jacques Berque ou l’optimisme démenti », Études orientales, n° 17/18, 1996.
  3. a et b « La vie musulmane en Algérie d’après la jurisprudence », ouvrage préfacé par Jacques Berque…
  4. Sociologie religieuse de l’Islam, 1978, 2e éd., 1994 ▪ Principes de stratégie arabe, 1984, 2e éd. 2003 ▪ Technique et géosociologie. La guerre du Rif. Le nucléaire en Orient, 1984 ▪ L’Islam et la guerre, 1986 ▪ Traumatismes musulmans. Entre charîa et géopolitique, 1993 ▪ Frustrations arabes. Entre thawra et géosociologie, 1997 ▪ Regards sur l’Islam. Freud, Marx, Ibn Khaldun, 2003
  5. Cf. Bibliographie de Jean-Paul Charnay citée sur le site pp. 3-4
  6. « Rêves et réalités géopolitiques en Afrique médiane », Stratégique, n° 7, 3e trim. 1980 ▪ « Islam et stabilité en Afrique Occidentale », Défense nationale, novembre 1980 ▪ « Islam et négritude, quelques réflexions sur l’Afrique Occidentale », L’Afrique et l’Asie modernes, n° 126, 1980, 3e trim ▪ « Le juste et le mystique en société islamique », Journal de Psychologie, 1980, n° 2-3 ▪ « Les Contre-Orients ou comment penser l’Autre selon soi », Paris, éd. Sindbad, 1980 ▪ « Le soufi et le faqih », Cahiers de L’Herne, Henry Corbin, 1981 ▪« Expansion de l’Islam en Afrique Occidentale », Arabica, tome XXV, fasc. 2 ▪ « De la dégradation du droit des gens dans le monde contemporain », ouvrage collectif, travaux du Centre d’Études et de Recherches sur les Stratégies et les Conflits. Série contemporaine. Vol I, Paris, Anthropos, 1981. Bonnes feuilles : « Pour un nouveau droit de la condition humaine », Stratégique, n° 9, 1er trim. 1981 ▪ Droits de l’homme et droits des femmes, Colloque franco-pakistanais à Islamabad, 1982 ▪ « Lire le Coran au féminin actuel », Les Cahiers de l’Orient, Acte du Colloque au sénat, 3e trim., 1997, n°97.
  7. « Des doctrines de guerre à une vision de l’existence : l’itinéraire d’André Beaufre », Défense Nationale, avril 1976. Résumé in Encyclopaedia Universalis, Vies et portraits, Art : « André Beaufre », 1976… V. intégralité du texte citée pp. 5-6.
  8. Essai général de stratégie, 1973 ▪ Métastratégie, Systèmes, formes et principes. De la guerre féodale à la dissuasion nucléaire, 1990 ▪ Critique de la stratégie, 1990 ▪ Stratégie générative. De l’anthropologie à la géopolitique, 1992 ▪ La Stratégie, 1995.
  9. Les Contre-Orients ou comment penser l’Autre selon Soi, 1980 ▪ Lettre désolée à un ami arabe, 1994 ▪ La charîa et l’Occident, 2001▪ Créateur du Centre d’Études et de Recherches sur les Stratégies et les Conflits (CERSC : Sorbonne et CNRS), il assure l’animation et la publication de recherches collectives pluridisciplinaires et multi-culturelles ▪ De la dégradation du droit des gens, 1981 ▪ Terrorisme et culture, 1981 ▪ Le bonheur par l’empire ou le rêve d’Alexandre, 1982 ▪ Les désastres coloniaux, 2007.
  10. « Le dialogue islamo-chrétien. Essai d’interprétation psycho stratégique », Politique étrangère, 1976, n° 3 ▪ « Mosquées, Lumière intérieure », conférences audiovisuelles et dans Arabies, n° 155, novembre 1999 ▪ « Connaissance réciproque », Colloque de l’Unesco à Tachkent, Ouzbékistan, 14-16 septembre 2000 ▪ « La croisade comme contre-mythe. Vision d’infidèle », Studia Berberi e Mediterranei. Miscellane offerta in onere di luigi Serra, Anna Maria di Tolla ed., Studi Maghrebini Nuova Serie, vol. IV, Napoli 2006. Universita degli studi di Napoli « L’Orientale » ▪ « Identité religieuse et maturation dogmatique », Colloque à l’UNESCO « Pluralisme et reconnaissance », 23-24 juin 2006, Mohamed Mestiri et Dimitri Spivak éd., Institut International de la Pensée Islamique (IIIT France), 2008 ▪ « L’occidentalisation du droit musulman », Actes du Colloque « Religion et culture du comportement dans la société humaine », des 20-22 février 2007. Institut Supérieur de Théologie, université de la Zitouna et Konrad Adenauer Stiftung, Tunis, 2007 ▪ « La convivialité entre les religions et les défis culturels internationaux contemporains », 7-9 octobre 2008, Tunis, Colloque de l’université Ez Zitouna et Konrad Adenauer Stiftung ▪ « Islam profond. Vision du monde », Editions de Paris, Paris, 2009...
  11. Le Centre de Philosophie de la Stratégie entend promouvoir les études stratégiques relatives aux guerres et tensions, au retour à la paix en cas de conflit, et aux problèmes de défense et de sécurité. Il privilégie les recherches consacrées aux doctrines stratégiques dans leur rapport avec l’évolution des sociétés et des cultures, des sciences et des techniques, et dans leur articulation avec les droits de l’homme, les droits des gens et des peuples. Il étend ses recherches aux comportements stratégiques apparaissant dans les diverses sociétés humaines et au dialogue entre les civilisations.

Liens externes[modifier | modifier le code]