Jean-Paul Bacquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bacquet.

Jean-Paul Bacquet
Illustration.
Fonctions
Député de la 4e circonscription du Puy-de-Dôme

(20 ans et 8 jours)
Élection 1 juin 1997
Réélection 16 juin 2002
17 juin 2007
10 juin 2012
Prédécesseur Pierre Pascallon (RPR)
Successeur Michel Fanget
Maire de Coudes
En fonction depuis le
(29 ans, 11 mois et 23 jours)
Conseiller régional d'Auvergne

(5 ans, 11 mois et 24 jours)
Biographie
Date de naissance (70 ans)
Lieu de naissance Saint-Mandé (Val-de-Marne, France)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste
Conjoint Sylvie Andrieux (1997-2004)
Diplômé de Université d'Auvergne
Profession Médecin

Jean-Paul Bacquet, né le à Saint-Mandé (Val-de-Marne), est un médecin généraliste et un homme politique français, membre du Parti socialiste. Il est député de la quatrième circonscription du Puy-de-Dôme de 1997 à 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Soutenu par son mentor, l'ancien député Joseph Planeix et par François Mitterrand qu'il présente comme un ami proche[1], Jean-Paul Bacquet se présente une première fois à la députation dans la quatrième circonscription du Puy-de-Dôme en 1993. Il n'y a pas de député sortant à la suite du retrait de la vie politique du député Jacques Lavédrine. Jean-Paul Bacquet est battu au second tour par Pierre Pascallon du RPR.

Il est élu député en 1997 dans la circonscription (avec comme suppléant Bernard Veissière, maire d'Ardes-sur-Couze)[2], puis réélu le , pour la XIIe législature (2002-2007) et en 2007 avec 61,44 % des voix (contre Christophe Serre, UMP). Il a alors pour suppléante Michelle Fauvergue, maire d'Auzat-la-Combelle[2].

Jean-Paul Bacquet est candidat à sa succession en 2012 (avec Sylvie Maisonnet, conseillère générale et ancienne suppléante d'Alain Néri, comme suppléante[2]) dans une 4e circonscription redécoupée qui comprend une partie de Clermont-Ferrand. Avant l'élection, il annonce que, s'il est élu, ce sera son dernier mandat à l'Assemblée nationale afin de laisser la place aux jeunes[1]. Jean-Paul Bacquet est réélu dès le premier tour avec 50,92 % des voix[3].

Le travail de Jean-Paul Bacquet à l'Assemblée nationale est principalement centré sur les questions liées aux affaires étrangères mais il s'intéresse aussi aux problèmes de la médecine en zone rurale[4]. Il est membre de la commission des Affaires étrangères et de la délégation française à l'Assemblée parlementaire de l'OSCE.

Jean-Paul Bacquet est jusqu'en 2012 rapporteur pour le commerce extérieur[5]. Le 9 octobre 2012, il est élu président du conseil d'administration d'Ubifrance, l'agence française chargée d'aider au développement des capacités d'exportation des entreprises françaises. Il remplace ainsi le député Alain Cousin qui était en poste depuis 2007. Sa nomination est officialisée le 19 décembre suivant par un décret du président de la République[6],[5].

Début 2017, il se déclare candidat à la présidence de la communauté d'agglomération Agglo Pays d'Issoire[7]. Il est élu président le 9 janvier 2017[8].

Il est nommé par décret, le 17 mars 2017 au Conseil économique, social et environnemental en tant que personnalité associée au sein de la section de l'économie et des finances.

Mandats[modifier | modifier le code]

  • 20 juillet 1981 - 13 mars 1983 : membre du conseil municipal de Coudes (Puy-de-Dôme)
  • 14 mars 1983 - 19 mars 1989 : membre du conseil municipal de Coudes
  • 20 mars 1989 - 18 juin 1995 : maire de Coudes
  • 19 juin 1995 - 18 mars 2001 : maire de Coudes
  • 19 mars 2001 - 9 mars 2008 : maire de Coudes
  • 27 juin 2007 - 1er octobre 2008 : secrétaire de l'Assemblée nationale
  • mars 2004 - mars 2010 : conseiller régional d'Auvergne
  • depuis le 10 mars 2008 : maire de Coudes
  • 1er juin 1997 - 18 juin 2002 : député du Puy-de-Dôme (4e circonscription)
  • 19 juin 2002 - 18 juin 2017 : député du Puy-de-Dôme (4e circonscription)
  • depuis 9 janvier 2017 : président de l'Agglo Pays d'Issoire (API)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]