Jean-Pascal Delamuraz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Pascal Delamuraz
Photo officielle de Jean-Pascal Delamuraz
Photo officielle de Jean-Pascal Delamuraz
Fonctions
93 e conseiller fédéral
Élection
Prédécesseur Georges-André Chevallaz
Successeur Pascal Couchepin
Chef du Département fédéral de l'Économie Publique
Prédécesseur Kurt Furgler
Successeur Pascal Couchepin
Chef du Département Militaire fédéral
Prédécesseur Georges-André Chevallaz
Successeur Arnold Koller
Conseiller National
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Vevey
Origine Canton de Vaud
Date de décès (à 62 ans)
Lieu de décès Lausanne
Parti politique Parti Radical-Démocratique (PRD)
Diplômé de Université de Lausanne

Jean-Pascal Delamuraz
Liste des conseillers fédéraux de Suisse


Jean-Pascal Delamuraz est un homme politique suisse né le à Vevey[1] et mort le à Lausanne. Il fut conseiller fédéral de 1984 à 1998, membre du Parti radical-démocratique.

Études et carrière[modifier | modifier le code]

Conseiller fédéral[modifier | modifier le code]

  • Fin 1996, alors que le grand public suisse prend conscience du comportement de ses banques durant la Seconde Guerre mondiale suite à des actions d'avocats américains (aussi appelée Affaire des fonds en déshérence ou Affaire des fonds juifs), Jean-Pascal Delamuraz, président de la Confédération cette année-là, parle de « chantage » du Congrès juif mondial (WJC), ce qui lui vaut un déluge de critiques dans la presse internationale. Cette polémique sera éteinte en janvier 1997, après les regrets publics de Jean-Pascal Delamuraz au président du WJC Edgar Bronfman (en).

Santé[modifier | modifier le code]

Statue en bronze de Jean-Pascal Delamuraz à Ouchy (Lausanne)

Durant les dernières années de son mandat de Conseiller fédéral, ses problèmes de santé s'accentuent :

  • En 1992, il chute en raison d'une insuffisance cardiaque ;
  • En décembre 1995, on lui pose une valve aortique artificielle,
  • En juillet 1997, on lui retire une tumeur du foie.
  • En mars 1998, la maladie le contraint à la démission et il meurt quelques mois après son départ du gouvernement.

Famille[modifier | modifier le code]

  • Son père, Henri Delamuraz, garagiste, fut syndic de Paudex.
  • Sa mère est Ruth Delamuraz, née Ryser.
  • Son épouse est Catherine Reymond.

Autres[modifier | modifier le code]

Jean-Pascal Delamuraz photographié par Erling Mandelmann, 1982

Son directeur de cabinet, a écrit : Daniel Margot, Jean-Pascal Delamuraz : du caractère et du coeur, l'itinéraire d'un surdoué, Lausanne Paris, Favre,‎ 1998 (ISBN 2828906213).

Par ailleurs, Jean-Pascal Delamuraz a obtenu un doctorat honoris causa de l'EPFL en 1998.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Certaines sources indiquent Paudex, le village dont son père était le syndic, comme lieu de naissance.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :