Jean-Pascal Delamuraz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean-Pascal Delamuraz
Illustration.
Photo officielle de Jean-Pascal Delamuraz.
Fonctions
Président de la Confédération suisse

(11 mois et 30 jours)
Élection
Vice-président Arnold Koller
Prédécesseur Kaspar Villiger
Successeur Arnold Koller

(11 mois et 30 jours)
Élection
Vice-président Elisabeth Kopp
Arnold Koller
Prédécesseur Otto Stich
Successeur Arnold Koller
93e conseiller fédéral

(14 ans, 2 mois et 30 jours)
Élection
Prédécesseur Georges-André Chevallaz
Successeur Pascal Couchepin
Chef du Département fédéral de l'Économie Publique

(11 ans, 2 mois et 30 jours)
Prédécesseur Kurt Furgler
Successeur Pascal Couchepin
Chef du Département Militaire fédéral

(2 ans, 11 mois et 30 jours)
Prédécesseur Georges-André Chevallaz
Successeur Arnold Koller
Conseiller national

(8 ans et 30 jours)
Législature 40e (1975-1979)
41e (1979-1983)
42e (1983-1987)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Vevey
Origine Canton de Vaud
Date de décès (à 62 ans)
Lieu de décès Lausanne
Parti politique Parti Radical-Démocratique (PRD)
Diplômé de Université de Lausanne

Jean-Pascal Delamuraz
Liste des conseillers fédéraux de Suisse

Jean-Pascal Delamuraz est un homme politique suisse né le à Vevey[1] et mort le à Lausanne. Il fut conseiller fédéral de 1984 à 1998, membre du Parti radical-démocratique.

Études et carrière[modifier | modifier le code]

Conseiller fédéral[modifier | modifier le code]

  • Fin 1996, alors que le grand public suisse prend conscience d'une polémique concernant le comportement de ses banques durant la Seconde Guerre mondiale à la suite d'actions d'avocats américains (aussi appelée Affaire des fonds en déshérence ou Affaire des fonds juifs), Jean-Pascal Delamuraz, président de la Confédération cette année-là, parle de « chantage » du Congrès juif mondial (WJC), ce qui lui vaut un déluge de critiques dans la presse internationale. Cette polémique sera éteinte en janvier 1997, après les regrets publics de Jean-Pascal Delamuraz au président du WJC Edgar Bronfman (en).

Santé[modifier | modifier le code]

Statue en bronze de Jean-Pascal Delamuraz à Ouchy (Lausanne).

Durant les dernières années de son mandat de Conseiller fédéral, ses problèmes de santé s'accentuent :

  • En 1992, il chute en raison d'une insuffisance cardiaque ;
  • En décembre 1995, on lui pose une valve aortique artificielle ;
  • En juillet 1997, on lui retire une tumeur du foie ;
  • En mars 1998, la maladie le contraint à la démission et il meurt quelques mois après son départ du gouvernement.

Famille[modifier | modifier le code]

  • Son père, Henri Delamuraz, garagiste, fut syndic de Paudex.
  • Sa mère est Ruth Delamuraz, née Ryser.
  • Son épouse est Catherine Reymond.

Autres[modifier | modifier le code]

Jean-Pascal Delamuraz photographié par Erling Mandelmann, 1982.

Son directeur de cabinet, a écrit : Daniel Margot, Jean-Pascal Delamuraz : du caractère et du cœur, l'itinéraire d'un surdoué, Lausanne Paris, Favre, (ISBN 2828906213).

Par ailleurs, Jean-Pascal Delamuraz a obtenu un doctorat honoris causa de l'EPFL en 1998.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Certaines sources indiquent Paudex, le village dont son père était le syndic, comme lieu de naissance.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :