Jean-Olivier Briand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Briand.
Jean-Olivier Briand
Image illustrative de l'article Jean-Olivier Briand
Biographie
Naissance
Plérin (France)
Ordination sacerdotale
Décès (à 79 ans)
Québec (Bas-Canada)
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Charles-Gilbert de May de Termont
Évêque de Québec

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jean-Olivier Briand, né le à Plérin et décédé le à Québec, est un ecclésiastique français. Il est évêque de Québec de 1766 à 1784. Il joue un rôle important lors de l'invasion militaire de Benedict Arnold et a pu régler la crise de succession après la Conquête britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le en la paroisse de Plérin, (à Saint-Éloy) diocèse de Saint-Brieuc, en Bretagne, arriva à Québec le , en qualité de secrétaire de Mgr de Pontbriand. Après la mort de celui-ci et la démission d'Étienne Montgolfier, il fut choisi par le chapitre, le , pour être évêque de Québec. Il passa en Angleterre la même année, et après avoir obtenu l'agrément du roi, il reçut ses bulles du pape Clément XIII, datées du 21 janvier 1766.

Il fut secrètement ordonné évêque, le 16 mars de la même année, à Paris, dans la chapelle de Sainte-Marie-de Merry, paroisse de Surrenne, par Mgr Charles-Gilbert Demay de Termont, évêque de Blois, à ce autorisé par Mgr Christophe de Beaumont, archevêque de Paris. Il repassa en Angleterre, et arriva à Québec le 28 juin 1766. Il prit possession de son siège le 19 juillet, dans la chapelle du séminaire de Québec, servant alors de cathédrale.

Il se choisit un coadjuteur en 1770, et, le , il fit son entrée solennelle dans l'église cathédrale. Lorsqu'il reçut le décret de suppression de la Compagnie de Jésus, fin 1773, il consulta les gouverneurs anglais Thomas Cramahé et Guy Carleton avec lesquels il avait d'excellents rapports, et avec leur accord décida de garder le décret secret. Ainsi Dominus ac Redemptor ne fut pas promulgué à Québec. Plus tard il en informa le successeur de Clément XIV à Rome, Pie VI, qui 'ni l'approuva ni le désapprouva' mais lui accorda sa bénédiction et renouvela les indulgences et privilèges accordés à l'église jésuite.

Il donna sa démission le , et prit résidence au séminaire de Québec. Il y mourut le , âgé de 79 ans 5 mois et 2 jours, et fut inhumé dans le chœur de la cathédrale le 27 du même mois au-dessous des marches qui conduisent au sanctuaire, à égale distance des deux portes latérales.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Laurent, Laval. Québec et l'Église aux États-Unis sous Mgr Briand et Mgr Plessis / Laval Laurent ; Préf. de S. E. le card. Jean-M.-Rodrigue Villeneuve. Montréal : Librairie St-François, 1945. 258 p. : cartes ; 24 cm
  • Oury, Guy-Marie. Mgr Briand, évêque de Québec, et les problèmes de son époque / Guy Marie Oury ; préface de Louis-Albert Vachon. Sablé-sur-Sarthes, France : Éditions de Solesmes ; [Sainte-Foy, Québec] : Éditions La Liberté, 1985. 245 p. : ill. ; 23 cm. (ISBN 2-89084-032-8)
  • Plessis, Joseph Octave. Oraison funèbre de Mgr Jean-Olivier Briand, ancien évêque de Québec [microforme] : prononcée dans la cathédrale de Québec le 27 juin 1794 / par Joseph-Octave Plessis. Lévis [Québec] : Bulletin des recherches historiques, 1906. 1 microfiche (19 images)
  • Têtu, Henri, 1849-1915. Les évêques de Quebec [microforme] / par Henri Tetu. Nouv. ed. à l'usage de la jeunesse. Tours France : A. Mame ; Montréal : Granger, 1983, c1899. 2 microfiches (80 images) : portr. (ISBN 0665342020)
  • Vachon, André. Mgr Jean-Olivier Briand, 1715-1794 Québec : Éditions des Dix, 1979. 31 p. ; 22 cm.
  • Tanguay, Cyprien, 1819-1902. Répertoire général du clergé canadien, par ordre chronologique depuis la fondation de la colonie jusqu'à nos jours / par Mgr Cyprien Tanguay. Montréal : Eusèbe Senécal & fils, imprimeurs-éditeurs, 1893. xiii, 526, xlvi p.