Jean-Noël Hamal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hamal.

Jean-Noël Hamal, né à Liège le où il meurt le (à 68 ans), est un compositeur liégeois.

Vie[modifier | modifier le code]

Après avoir fait son apprentissage avec son père Henri-Guillaume Hamal (élève de Lambert Pietkin), également compositeur, il devint à six ans chantre de la maîtrise de la cathédrale Notre-Dame et Saint-Lambert sous Henri-Denis Dupont. C'était un ensemble musical de plus d’une trentaine de musiciens, qu’il dirigea de 1737 à 1770. Il a complété sa formation de 1728 à 1731 au Collège liégeois Darchis à Rome, fondé en 1699 par la Chanoine Darchis, où il reçut des leçons de Giuseppe Amadori (1670-1730). Au cours d'un deuxième voyage en Italie, il rencontre le violoniste Niccolò Jommelli et Francesco Durante. De retour à Liège, il devient directeur de la musique de la cathédrale Saint-Lambert et, en 1745, chanoine impérial. Depuis 1738, les membres de la famille Hamal donnaient régulièrement de Grands concerts spirituels à l'Hôtel de ville de Liège.

Après des conflits avec le chapitre, c'est son neveu et élève Henri Hamal (1744-1820) qui occupa à partir de 1770 le poste de maître de musique du chapitre jusqu'à la destruction de la cathédrale en 1793.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Monique De Smet, Jean-Noël Hamal (1709-1778), chanoine impérial et directeur de la musique de la cathédrale Saint-Lambert de Liège. Vie et œuvre, Bruxelles, Palais des Académies, 1959 (Académie royale de Belgique, Classe des Beaux-Arts, Mémoires, tome XI, fasc. 1), in-4, 336 p. Avec photos en noir. La vie et l'œuvre. Catalogue thématique.
  • Henri Hamal (avant-propos, introduction et notes par Maurice Barthélemy), Annales de la musique et du théâtre à Liège de 1738 à 1806, Liège, Mardaga,‎ , 207 p. (ISBN 978-2-870-09420-4, lire en ligne)
  • Van Avermaet Giovanni en Lenaerts Katrien, Jean-Noël Hamal als belangrijk vertegenwoordiger van de Luikse school in de achttiende eeuw en verdere bestudering van zijn opus I, II en III en zijn vier opera's: Voëgge di Chôfontaine, Li ligeoi égagy, Li fiesse di Houte-si-plou, Les Ypoconte, Diss. lic. kunstwetenschappen: musicologie, 1996, 5 vol.
  • Guillaume Lekeu, Correspondance, Mardaga,‎ , 496 p. (ISBN 978-2-870-09557-7, lire en ligne), p. 134-135

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]